Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ANALYSE

Tchad : Iftar de vivre-ensemble, pire volt-face


Alwihda Info | Par Martin Higdé Ndouba - 29 Avril 2022

Il est temps de se réveiller et de faire primer le vrai amour du prochain. Se réunir autour du repas en cette période de Ramadan n'est qu'une solidarité du ventre. N'est-ce pas seulement une bonne nouvelle pour un homme qui a faim ? Quelle honte de se réunir autour du repas au nom de la religion sans l'amour du prochain. Même si l'iftar démontre l'identité des personnes unies, on sait qu'il suffit d'une petite discussion pour mettre le feu au poudre.


Tchad : Iftar de vivre-ensemble, pire volt-face
Les tchadiens ne s'aiment pas, il suffit d'un oui ou d'un non pour les voir à l'action. Au nom de quel Dieu nous nous réunissons ? quelle est cette scène de façade ? Les événement de Sadanan, Abéché, Koumra pour ne citer que ceux-là suffisent. Les évènements passent et laissent des cicatrices, la vie continue.

Certes, il est doux et agréable que les frères et sœurs se réunissent ensemble dixit la Bible. Mais cette communion doit plutôt pencher vers l'unité, la paix, la tolérance, la justice sociale, le bon sens, etc. Le vivre ensemble des humains a toujours fait couler du sang et de la salive, amenant Dieu le créateur à regretté d'avoir créé l'Homme.

Aujourd'hui, beaucoup regrettent d'être tchadiens, même si d'autres sont fiers de l'être n choisissant le côté des corrompus, des menteurs, des assoiffés d'argent, des griots, des vendeurs d'illusions et que sais-je encore ?

Les derniers événements que nous avons traversé devraient nous instruire à manger ensemble et laver nos ignorances. Les leçons tirées des 30 ans du régime MPS et la mort brusque du maréchal du Tchad interpellent le peuple tchadien à la compréhension, la sagesse, la fraternité et la maturité politique. Sans cela, iftar n'est que tromperie à l'égard de Dieu.

En cherchant la face de Dieu, il faut d'abord cherche la paix, le bonheur du prochain. Sinon la religion musulmane et chrétienne ne sont qu'hypocrisie et imam et pasteur ne sont que des imposteurs. Sans amour, il n'y a pas Dieu, sans unité il n'y a pas de développement, en tout cas il n'y a pas d'iftar du vivre-ensemble.



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2022 - 20:57 Tchad : le sort des femmes préoccupe

Lundi 18 Avril 2022 - 16:53 Cameroun : la crise anglophone préoccupe