Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Tchad : La CTDDH met en garde contre l'extradition d'un activiste


Alwihda Info | Par CTDDH - 22 Juillet 2017 modifié le 22 Juillet 2017 - 15:06


Tchad : La CTDDH met en garde contre l'extradition d'un activiste
COMMUNIQUE DE PRESSE N°033/2017

La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l’Homme (C.T.D.D.H) informe l’opinion Nationale et Internationale que l’Activiste et défenseur des Droits de l’Homme Souleymane Mahamat Obyeskemi exilé avec sa famille depuis plusieurs année à Ryad (Royaume d’Arabie Saoudite) est une fois de plus, menacé d’extradition.

En effet, le 19 Juillet 2017, l’Ambassadeur du Tchad en Arabie Saoudite a envoyé des personnes lui dire de venir à l’ambassade du Tchad et s’excuser auprès des autorités diplomatiques pour toutes les critiques et dénonciations des violations des droits de l’homme qu’il avait effectuées contre le Gouvernement Tchadien. En cas de refus d’obtempérer, l’Ambassadeur s’engage à le livrer aux autorités saoudiennes afin qu’il soit extradé au Tchad.

 Les autorités Saoudiennes avaient déjà, il y’a de cela une année refuser de renouveler les documents de séjours du camarade Souleymane et avaient planifié son extradions ; cette manœuvre avait été mise en échec par les alertes émises par la CTDDH, et l’implication des organisations humanitaires des nations Unis sur place.

La C.T.D.D.H. rendra l’Ambassadeur Matar Bremé, responsable des conséquences d’une éventuelle extradition du camarade Souleymane Obyeskemi au Tchad où sa vie est en danger.

La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l’Homme (C.T.D.D.H) exhorte les Organisation humanitaires de Nations Unies représentée à Riyad à faire toutes les diligences afin que la vie de ce défenseur des Droits de l’Homme soit préservée.

La C.T.D.D.H demande aux autorités du Royaume d’Arabie Saoudite de laisser le camarade Souleymane sortir vers un autre pays d’asile si elles ne souhaitent pas l’accueillir chez elles au lieu de chercher à comploter avec les autorités tchadiennes pour le livrer à la sinistre Agence Nationale de Sécurité Tchadienne (A.N.S).

Fait à Ndjamena le 20 Juillet 2017

Le Secrétaire Général
Mahamat Nour IBEDOU