Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Tchad-RCA : une délégation de trois ministres centrafricains dépêchée à Ndjamena


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 1 Juin 2021


Dégâts au poste avancé de l'armée tchadienne à Sourou , au Logone Oriental. 31 mai 2021 © Alwihda Info
Dégâts au poste avancé de l'armée tchadienne à Sourou , au Logone Oriental. 31 mai 2021 © Alwihda Info
A la suite de l'incident frontalier entre la République centrafricaine et son voisin tchadien, l’heure est à la facilitation, pour un dénouement de la crise. En effet, trois ministres centrafricains de la Défense, de la Sécurité et des Affaires étrangères ont été dépêchés à Ndjamena. Il s’agit de trouver les voies et moyens pour désamorcer la crise entre les deux pays. Cette mission ministérielle intervient alors que le Tchad a renforcé son dispositif sécuritaire à la frontière avec la RCA, notamment à Sourou, localité où se sont déroulés les événements du dimanche 30 mai 2021.

Le porte-parole du gouvernement centrafricain, Ange Maxime Kazagui, souhaite la mise sur pied d'une mission mixte d'enquête Tchad-RCA pour faire la lumière sur les faits ayant mis à mal la coopération entre les deux pays frères. Pour Mahamat Cherif Zene, ministre des Affaires étrangères tchadien, il s’agit "d'acte prémédité, planifié et opéré qui ne restera pas impuni". En réaction à l'offre de Bangui, le du gouvernement tchadien demande plutôt une enquête internationale. Aux dernières nouvelles, selon la CRTV (radio nationale du Cameroun), dans son journal parlé de 17 heures de ce jour, les trois ministres centrafricains étaient encore bloqués à l'aéroport de Douala, en attendant l'accord du gouvernement tchadien pour rallier Ndjamena.

De leur côté, les ressortissants de ces deux pays appellent à la prudence et à la retenue. Et sur les réseaux sociaux, des internautes interpellent les autorités des deux peuples à ne pas tomber dans la manipulation. Pour le moment, la Communauté Economique des Etats de l'Afrique Centrale dont les deux pays sont membres, ne s'est pas encore prononcée sur cette affaire.