Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Tchad-Soudan : l'état-major tchadien de la force mixte s'explique et parle de 28 morts dans les violences


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 6 Août 2022

L'état-major tchadien de la force mixte Tchad-Soudan a réagi ce 6 août à "l'incident douloureux intercommunautaire" survenu le 4 août 2022 à la frontière avec le Soudan.


Le drame a causé la mort de 18 personnes et fait 14 blessés côté Soudan, tandis qu'il a fait 9 morts et 22 blessés côté Tchad, selon l'état-major.

D'après les informations recueillies par les services de l'état-major, "la genèse du problème serait partie de l'enlèvement de cinq têtes de chameaux en territoire tchadien par des citoyens soudanais, ce qui a dégénéré en affrontements lors de la poursuite par les propriétaires".

Selon la version rapportée par les autorités soudanaises, une bande armée s'est infiltrée en provenance du Tchad, a commis des crimes et a volé du bétail.

Pour le service de communication de l'état-major tchadien de la force, "ce genre d'incidents malheureux et répétitifs est de nature à fragiliser la cohésion sociale et la cohabitation pacifique entre la population transfrontalière".

La force mixte réfute toute implication

L'état-major précise que le commandant de la force mixte se dirige vers le lieu de l'incident pour tirer au clair le déroulement du problème. Elle met en garde certains hommes politiques qui, à travers les réseaux sociaux, incitent la population à la violence et à la haine, au lieu de jouer à l'apaisement.

La force mixte exige des preuves des auteurs qui véhiculent sur les réseaux sociaux des publications mensongères tendant à l'impliquer dans ces incidents.