Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : à Moundou, un retard sur les travaux de réparation des lampadaires à énergie solaire


Alwihda Info | Par - 4 Juillet 2020



Des travaux de réparation sur un poteau à énergie solaire dans un rond-point à Moundou. © Golmem Ali/Alwihda Info
Des travaux de réparation sur un poteau à énergie solaire dans un rond-point à Moundou. © Golmem Ali/Alwihda Info
Depuis plusieurs semaines, la mairie de la ville de Moundou entreprend des travaux de réparation des lampadaires publics tombés en panne depuis plusieurs mois. Les travaux n’avancent pas vite et la population s’interroge.

Soucieux du bien être des populations, les autorités communale ont entrepris depuis la fin du mois de mai 2020, les réparations de ces lampadaires publics à panneaux solaires.

C’est dans ce cadre que l’entreprise SOLVET a été sollicitée pour les travaux de réhabilitation. Après plusieurs semaines de travaux, la population s’interroge du fait que jusque là, certains lampadaires ne fonctionnent toujours pas.

Le directeur administratif et financier de SOLVET Tchad, Dahirou Kiari, explique que le contrat signé avec la commune de Moundou ne concerne que 450 poteaux voltaïques. Les travaux concernent l’axe qui quitte le marché Médard au rond-point Gabriel Ballet, en allant vers le Gouvernorat jusqu’à l’hôtel Résidence. Le deuxième axe concerne l’avenue Négor jusqu’au rond-point Mota.

Le directeur administratif et financier de SOLVET Tchad, Dahirou Kiari. © Golmem Ali/Alwihda Info
Le directeur administratif et financier de SOLVET Tchad, Dahirou Kiari. © Golmem Ali/Alwihda Info
Dahirou Kiari reconnait que plusieurs panneaux ne marchent pas du fait que le contrat ne couvre pas la globalité des poteaux voltaïques.

Le secrétaire général da la Mairie de Moundou Mbairam Alladoum rassure d’abord la population et lui demande ensuite d’être patiente quant à la réalisation des travaux de réparation de ces poteaux voltaïques. Faute de moyens financiers, la mairie a décidé de réhabiliter 450 poteaux voltaïques en attendant d’autres possibilités, a-t-il conclu.

Les lampadaires à poteaux voltaïques sont installés depuis l’année 2016 dans plusieurs avenues de la ville de Moundou. Plus d’un millier de ces lampadaires ne fonctionnent pas correctement et même pas du tout pour la plupart. Le défi pour les autorités communales est d’arriver à les réhabiliter afin que Moundou redevienne la ville lumière selon leur slogan.
Golmen Ali
Correspondant de la province du Logone Occidental En savoir plus sur cet auteur



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)





TRIBUNE & DEBATS