Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : aucun combat terrestre au nord, de nouveaux pilonnages aériens


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 7 Février 2019 modifié le 7 Février 2019 - 08:33



Un hélicoptère de l'armée au nord du Tchad. © Alwihda Info
Un hélicoptère de l'armée au nord du Tchad. © Alwihda Info
"Aucun combat terrestre n'a opposé hier, mercredi 6 février, l'armée tchadienne à des rebelles, que ce soit dans les localités de Bao ou d'Amdjarass, contrairement à des informations véhiculées sur les réseaux sociaux", selon des sources concordantes recueillies par Alwihda Info.

L'armée tchadienne contrôle les localités de Bao et d'Amdjarass, au nord du pays.

Les avions de combat de l'armée tchadienne et française ont pilonné hier la colonne de véhicules du mouvement rebelle de Timan Erdimi qui se serait retranchée dans un massif montagneux à proximité de Kariari, dans l'Ennedi Est. Il est probable que la première confrontation armée puisse avoir lieu aujourd'hui entre l'armée régulière tchadienne et la rébellion, selon une source militaire.

Depuis leur départ de la Libye, il y a une dizaine de jours, les rebelles n'ont pas fait face à une confrontation terrestre.

Nouvelles frappes aériennes françaises

Des avions de combat français ont de nouveau procédé ce mercredi à des frappes dans le nord-est du Tchad visant la colonne de pick-up lourdement armée venue de Libye contre laquelle français et tchadiens étaient déjà intervenus le week-end dernier, a annoncé mercredi l'état-major français des armées. 

"Les autorités tchadiennes et françaises ont décidé de nouvelles frappes, conduites par des Mirage 2000 les 5 et 6 février", précise l'état-major français dans un communiqué, en précisant que "l’action des Mirage 2000, engagés depuis la base de N'Djamena, appuyés par un drone Reaper, a permis au total de mettre hors de combat une vingtaine de pick-up".