Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : compte rendu du conseil des ministres du 13 juin 2019


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 13 Juin 2019 modifié le 13 Juin 2019 - 16:30



Le conseil ordinaire des ministres de ce jeudi 13 juin 2019 a examiné quatre projets de texte et suivi une communication.

Investissements

Le premier projet examiné et adopté est celui portant ratification de l’accord pour l’encouragement et la protection de l’investissement conclu entre la République du Tchad et le Fonds de l’OPEP pour le Développement international (OFID), signé le 17 avril 2015. 

Cet accord vise à encourager les activités d’investissement en faveur du secteur privé sur le territoire tchadien et épouse plusieurs formes d’actions de participation au capital. Conclu pour une durée de 10 ans renouvelable, l’accord s’inscrit dans un souci de diversification de partenariats extérieurs pour une meilleure compétitivité du secteur privé au Tchad.

Commerce

Le deuxième projet de loi, examiné et adopté, porte sur la réglementation de la commercialisation, de distribution et d’utilisation des substituts du lait maternel et des aliments de complément pour nourrissons et jeunes enfants de six à trente six mois en République du Tchad. 

Ce projet a pour but de procurer à cette tranche d’âge, une alimentation saine, nutritive et adéquate par la protection, l’encouragement et le soutien à l’allaitement maternel, conformément aux dispositions du Code International de Commercialisation des substituts du Lait Maternel. 

Convention d'établissement

Le troisième est un projet de décret portant approbation de la convention d’établissement entre le Gouvernement de la République du Tchad et la société ALTERNAPROD-TCHAD. 

Après un débat de fond et de forme sur le projet de décret proposé, celui-ci a été renvoyé pour non-conformité des prix et des coûts qui tranchent avec les réalités socio-économiques du Tchad.

Développement industriel

Le quatrième est un projet de décret portant approbation de la Convention d’Établissement entre le Gouvernement de la République du Tchad et la Société Anonyme de droit tchadien PREFAB. 

Cette Société porte un projet intégré de développement industriel qui consiste à exploiter les potentialités que le Tchad regorge dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage et des infrastructures.

Son programme d’investissement se chiffre à plus de 1000 milliards de FCFA sur une période de quinze ans. Elle compte créer plus de 6000 emplois directs et former plus de 5000 étudiants dans les domaines variés de l’agriculture.

Enseignement supérieur

Après examen et adoption de trois textes sur quatre inscrits à l’ordre du jour, le conseil ordinaire des ministres a suivi une communication du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation relative à la participation du Tchad au 5ème Forum du partenariat pour le développement des compétences en sciences appliquées, ingénierie et technologies (PASET), tenu du 19 au 23 Mai 2019 à Kigali au Rwanda.

Ce Forum qui a réuni plusieurs pays d’Afrique et des experts venus d’Asie, d’Amérique et d’Europe ainsi que des représentants de la Banque Mondiale, a développé un thème de l’heure à savoir : « La quatrième révolution industrielle et l’économie numérique ». 

Le Tchad qui a été invité pour la première fois comme observateur, a présenté les avancées significatives en matière des Technologies de l’information et de la communication et les efforts constants déployés par le Gouvernement pour hisser le Tchad aux normes technologiques standards. 

Les échanges à travers les rencontres ont permis à la délégation tchadienne de bénéficier des expériences des pays qui sont largement avancés dans le domaine des Technologies de l’information et de la communication et d’envisager la prochaine adhésion du Tchad au PASET qui offre beaucoup d’opportunités scientifiques, techniques et technologiques pour notre pays. 

A la faveur de cette communication, le président de la République est revenu une fois de plus, en insistant sur la formation des jeunes en liaison avec les besoins réels du marché de l’emploi, souligne le ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, Oumar Yaya Hissein.