Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : des agents indélicats des régies financières sanctionnés à Sarh


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 6 Octobre 2018 modifié le 6 Octobre 2018 - 05:35



Le chef de l'Etat en visite inopinée au service des douanes de Sarh, le vendredi 5 octobre 2018. Crédits : Dgcom/pr
Le chef de l'Etat en visite inopinée au service des douanes de Sarh, le vendredi 5 octobre 2018. Crédits : Dgcom/pr
Le président tchadien Idriss Deby Itno, a effectué ce vendredi matin, avant son dans la capitale pour un conseil extraordinaire des ministres, une descente inopinée à la direction générale de la douane de Sahr. Cette descente du chef de l’Etat visait à vérifier et à contrôler les déclarations des marchandises et les recettes qui sont générées au profit du Trésor public.

Le chef de l'Etat, avisé des mauvais comportements des douaniers et des agents du Trésor déployés à Sarh, est venu s’assurer du respect des mesures et des procédures d’assiette et de liquidation des droits de taxe douaniers.

Le constat est amer avec une déperdition conséquente des recettes. Sur un échantillon de 15 dossiers d’importation des marchandises par conteneur, il n’existe aucune déclaration de transit de modèle "D15" qui est un document essentiel d’évaluation de la valeur en douane. Cela permet aux agents des régies financières de majorer à leur guise les valeurs.

Selon l’analyse d’une mission de vérification et de contrôle conduite par l’inspecteur général d’Etat, Mahamat Zagalo, la pratique de minoration des valeurs est systématique et généralisée au bureau des douanes de Sarh. Par exemple, le recouvrement réel des recettes pour les 3 mois, de juillet à septembre, s’élève à 581.140.093 F CFA. Pourtant, le versement effectué est de 413.436.848. Un écart de plus 167 millions F CFA a été découvert.

Le chef de l'Etat en visite inopinée au service des douanes de Sarh, le vendredi 5 octobre 2018. Crédits : Dgcom/pr
Le chef de l'Etat en visite inopinée au service des douanes de Sarh, le vendredi 5 octobre 2018. Crédits : Dgcom/pr
Face à ces irrégularités constatées, le président, en présence du procureur de la République, a sommé les responsables de la douane à s’expliquer. Balbutiements et arguments peu convaincants. Ipto facto, le chef de l’Etat a instruit le Procureur à mettre les indélicats à la disposition de la justice pour manquements professionnels graves et atteinte à la probité morale.

A la Trésorerie provinciale du Moyen Chari, le constat est identique. Le chef de l’Etat est également allé s’assurer de l'état des opérations comptables effectuées et de la conformité des écritures comptables retranscrites dans les différents documents en sa possession. Il est constaté que certaines dépenses effectuées ne sont pas justifiées. Le président de la République a demandé des explications à la Trésorière provinciale, Mme. Neloum Nbamta, au caissier central, Mahamat Tahir Nadib et au chef central des impôts. Les arguments avancés n'ont pas été convaincants et les responsables incriminés ont été mis à la disposition de la justice.