Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : des "fauteurs de troubles" sur les réseaux sociaux identifiés et arrêtés


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 19 Février 2019 modifié le 19 Février 2019 - 09:57


Le ministère de la Sécurité a procédé à l'arrestation de plusieurs personnes "fauteurs de troubles", identifiées comme les auteurs de publications subversives sur les réseaux sociaux.


Le ministre de l'Administration du territoire, de la Sécurité publique et de la Gouvernance locale, Mahamat Abali Salah. © Alwihda Info
Le ministre de l'Administration du territoire, de la Sécurité publique et de la Gouvernance locale, Mahamat Abali Salah. © Alwihda Info
Le ministre de l'Administration du territoire, de la Sécurité publique et de la Gouvernance locale, Mahamat Abali Salah, est en visite de travail dans la province du Wadi Fira. Au menu de sa visite, il a eu des rencontres avec les responsables militaires et les chefs traditionnels de la province.

Le ministre et sa délégation se sont rendus à Tiné, localité située à la frontière tchado-soudanaise. Sur place, il a appelé les autorités locales à maintenir la vigilance sécuritaire.

La lutte contre la haine sur les réseaux sociaux

Mahamat Abali Salah a également procédé à l'arrestation de plusieurs hommes "fauteurs de troubles", identifiées comme les auteurs de publications subversives et portant atteinte à la cohésion nationale sur les réseaux sociaux.

"Avec la 4ème République, le pays a connu beaucoup de réformes (...) Les autorités ont pris des dispositions sécuritaires pour sécuriser le pays, la population et ses biens. Nous avons constaté que depuis quelques temps, nous avons des cas de personnes qui ont voulu être au dessus de la loi. Ces gens ont été arrêtés", affirme le ministre.

Des véhicules réservés à l'usage militaire saisis

Plus d'une centaine de véhicules à usage militaire, détenus illégalement par des civils ont été saisis. "Dorénavant, tout individu qui foulera au pied les textes de la République sera puni", a déclaré le ministre de la Sécurité publique.

Le ministre a tenu une rencontre avec les responsables militaires, en présence du gouverneur de la province du Wadi Fira, Mahamat Delio Tangal, du commandant de la garde nationale et nomade 2ème adjoint, Ibrahim Abdallah, du commandant de la zone de défense n°2, Ali Galabaye, et de deux inspecteurs généraux du ministère, Adoum Moussa et Hamid Saleh.

"L'autorité de l'Etat doit se faire sentir à Tiné", explique le ministre qui a invité les responsables militaires à prendre toutes leurs responsabilités.

Un appel au changement de mentalité

Pour leur part, les chefferies traditionnelles sont appelées à "mieux collaborer avec l'administration afin de barrer la route aux bandits de grands chemins". Selon lui, "ces individus ternissent votre image et celle de votre ville. Ayez le courage de les dénoncer (...) Conscientisez les populations pour un changement de mentalité".

Le Sultan Tahir Abderaman Haggar, a pris la parole, au nom de tous les autorités traditionnels de la province, pour assurer le ministre de leur détermination à collaborer et à mettre en application les orientations gouvernementales.