Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : des recommandations pour un roaming à moindre coût en Afrique centrale


Alwihda Info | Par Mahamat Abdramane Ali Kitire - 11 Octobre 2019 modifié le 11 Octobre 2019 - 20:08



Tchad : des recommandations pour un roaming à moindre coût en Afrique centrale. © DR
Tchad : des recommandations pour un roaming à moindre coût en Afrique centrale. © DR
Les travaux de l'atelier sous-régional de l'Afrique centrale sur le roaming à moindre coût sur l'Internet a pris fin ce vendredi 11 septembre à N'Djamena, après quatre jours de travaux.

Les experts de différents pays de la sous-région et les participants ont formulé quelques recommandations pour la mise en oeuvre effective du roaming à moindre coût dans la région de la CEEAC.

Les participants ont recommandé d'encourager le développement des interconnexions directes entre les opérateurs de la sous-région ; la prise de mesures afin d'abroger les textes obsolètes ; l'investissement dans la lutte contre la fraude et l'identification des abonnés ; la signature d'accords de roaming avec tous les opérateurs de la sous-région.à l'endroit de l'Association de régulation des télécommunications de l'Afrique centrale (ARTAC) ; et la fixation des tarifs hors taxes aux opérateurs de la sous-région pour les services voix, SMS et data en se basant sur les expériences régionales.

Le secrétaire permanent de l'ARTAC, Alhadji Ali a appelé "toutes les parties prenantes à prendre toutes les mesures utiles pour que les recommandations soit exécutées dans les délais prévus."

"Nous vous rassurons de toutes les facilités, et que toutes les dispositions seront prises de notre côté pour mettre en oeuvre les différentes recommandations proposées. Aux autres parties prenantes de prendre aussi des dispositions nécessaires pour le respect de ces engagements", a-t-il indiqué.

Le directeur général adjoint de l'Autorité de régulation des télécommunications électroniques et des postes (ARTEP), Youssouf Mahamat Saleh Annadif a précisé qu'à l'issue des travaux, des recommandations pertinentes ont été formulées afin d'établir un plan d'action rigoureux. "Il reste donc la mise en application de celui-ci".

Youssouf Mahamat Saleh Annadif a déclaré que "il semble nécessaire de rappeler à chaque acteur impliqué dans le projet à savoir le Gouvernement, les régulateurs et les opérateurs de faire de ces recommandations et du plan d'action un cheval de bataille. Nous ne pouvons réussir qu' en travaillant dans ce sens".



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 66304389 ; 63415139 (Bureau N'Djamena)