Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : il tue son ami pour une dette de 3.500 FCFA


Alwihda Info | Par - 18 Février 2019 modifié le 18 Février 2019 - 20:20



Les 15 malfrats présentés ce lundi matin à la direction générale de la police nationale sont à l’origine de l’insécurité qui ne cesse de prendre une proportion inquiétante dans la ville de N’Djamena, semant la psychose dans l’esprit des paisibles concitoyens.

Parmi ces présumés malfrats appréhendés par les éléments de la police nationale, 5 personnes sont impliquées dans divers vols nocturnes de biens matériels effectués dans des domiciles appartenant à des particuliers.

On dénombre parmi ces présumés criminels, deux groupes qui ont chacun ôté la vie d'un de leur compatriote pour de l'argent. Un criminel nous avoue avoir tué l'un de ses amis qui a refusé de lui restituer une somme de 3.500 Francs CFA qu’il a contracté auprès de lui, un motif qui l'a conduit à l'achever. Deux autres malfrats ont tué un ami à eux pour une dette d'un montant de 60.000 F CFA. La victime avait refusé de s'acquitter de la somme.

Certains tchadiens tendent à banaliser le caractère sacré de la vie humaine en osant porter atteinte à l’intégrité physique de leurs proches pour des petites sommes sans aucune importance.

Fabrication de faux billets

Un couple de quinquagénaire a été pris en flagrant délit par les éléments de la police nationale, en train de fabriquer des faux billets de 10.000, 5.000 et 1000 Francs CFA et des billets de dollars. Les faussaires reconnaissent avoir commencé la conception des faux billets il y a un mois.

Six autres malfrats, accusés d'agressions, se sont servis de couteaux pour faire du mal à leurs victimes avant de s’emparer de leurs biens.

Nos concitoyens devront s’armer de vigilance et de courage pour faire face à cette insécurité galopante.

Djimet Wiche Wahili
Journaliste, directeur de publication. Tél : +(235) 66304389 E-mail : djimetwiche@gmail.com En savoir plus sur cet auteur