Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : l’ACTT prône la cohabitation pacifique dans le Moyen Chari


Alwihda Info | Par Malick Mahamat - 27 Mai 2022



Une mission de l'Association des chefs traditionnels du Tchad (ACTT) et du Haut Conseil des Collectivités, conduite par son président, Tamita Djideingar, a tenu ce 26 mai 2022, une rencontre avec toutes les corporations de la province du Moyen Chari, sur les questions de paix, de vivre ensemble, et de cohabitation pacifique.

Chefs de canton, comités de sages, hommes religieux, organisations des éleveurs et d'agriculteurs, membres de la société civile, organisations des jeunes et des femmes, tous ont marqué de leur présece, ce rendez-vous de conciliation et de cohabitation pacifique.

Le chef traditionnel de Sarh urbain, Mahamat Moussa Bezo, s'est d'abord réjoui de la présence de tout un chacun, avant de souligner que cette mission s'inscrit dans le cadre de la consolidation de la paix, du vivre ensemble, en vue de prôner le pardon et l'amour du prochain dans la province du Moyen Chari en particulier, et partant dans le Tchad en général.

Pour le chef de mission, Tamita Djideingar, l'objet de la mission est d'échanger avec toutes les corporations et de trouver des solutions durables en ce qui concerne la cohésion sociale et le vivre ensemble, et éviter que la province du Moyen Chari ne sombre encore dans des conflits intercommunautaires. Tamita Djideingar a apprécié la diversité culturelle qui existe dans la province du Moyen Chari.

Pour lui, c'est le Tchad en miniature, et de ce fait, la population doit s'en réjouir et cultiver la paix. Il a invité les chefs des cantons et les hommes religieux du Moyen Chari, à être des exemples vis-à-vis de leurs administrés, tout en faisant respecter les us et coutumes du terroir et la dignité humaine.

A cœur ouvert, les représentants de toutes les corporations ont souligné que les réels problèmes qui entravent le vivre ensemble dans la province du Moyen Chari sont : l’injustice entretenue par certaines autorités, la haine, le manque de confiance et le manque d'écoute de la jeunesse, et le désarmement systématique de la province du Moyen Chari.

Sur ce, ils ont instruit la mission de transmettre toutes ces doléances à qui de droit, afin que les problèmes de la province du Moyen Chari puissent trouver une lueur d'espoir, et que l’on aspire à la paix.
Le chef de mission, Tamita Djideingar, a salué la maturité des uns et des autres, et a rassuré l'assistance qu'avec son équipe, des mesures seront prises afin que le Moyen Chari puisse retrouver ses lettres de noblesse en matière d'hospitalité et de cohabitation pacifique.




Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)





TRIBUNE & DEBATS