Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : l'Alliance Victoire émet des réserves sur la conduite de la transition


Alwihda Info | Par - 16 Juillet 2021


Les leaders politiques François Djekombé (USPR), Me. Bongoro Théophile (PRET) ont animé vendredi un point de presse, en présence de Alladoumnggar Tedengarti, coordonnateur de l'Alliance Victoire.


Après le retrait de la candidature de son représentant unique Me. Bongoro Théophile de la présidentielle de 2021, l'Alliance Victoire était interrompue. Elle entend désormais se relancer pour préparer les échéances à venir, a annoncé vendredi son coordonnateur Alladoumnggar Tedengarti.

"Après la mort du président de la République Idriss Deby Itno, une junte militaire dirigée par le fils de ce dernier a pris le pouvoir, violant ainsi l'ordre constitutionnel (...) Les actes posés depuis ce jour par l'équipe au sommet ont installé le scepticisme dans l'esprit des tchadiens qui avaient cru qu'après les obsèques du président de la République, place devrait être faite à un processus pour mettre le Tchad sur la voie d'une réconciliation nationale, pour une concorde nationale devant déboucher sur un développement durable et intégral", a déclaré le coordonnateur de l'Alliance Victoire, Alladoumnggar Tedengarti.

Selon lui, "le Conseil militaire de transition, né dans un contexte sécuritaire singulier, ne peut en aucun cas justifier l'installation d'un régime illégal aux relents patrimonialistes pour mériter une excuse".

L'Alliance Victoire juge urgent le "retour de la sérénité dans la société" en "libérant les espaces de libertés fortement amenuisés avec des restrictions et usages excessifs de force ayant même conduit à des morts lors des manifestants pacifiques".

Elle appelle à mettre en oeuvre tous les voies et moyens nécessaires pour la mise en place des organes de la transition afin d'accélérer le processus avec toutes les composantes de la société, mettre sur pied une commission judiciaire afin de trouver les auteurs des tueries lors de la marche du 27 avril 2021 et des violences exercées lors de la marche du 8 mai 2021, et arrêter de toute urgence le maniement malsain de la fibre ethnique et tribale, très dangereuse pour la cohésion sociale. 

L'Alliance demande la mise sur pied des organes de transition avec un gouvernement mixte à majorité civile et des attributions sécuritaires et militaires, ainsi qu'un Conseil national consultatif tenant lieu de parlement provisoire.
Malick Mahamat
Coordonnateur de rédaction - Téléphones : +(235) 66267667 - 99267667 En savoir plus sur cet auteur



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)





TRIBUNE & DEBATS