Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : l'Etat veut protéger le patrimoine Sao découvert à N'Djamena


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 20 Janvier 2019 modifié le 20 Janvier 2019 - 09:34



© DR
© DR
Le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, David Houdeingar et la ministre du Développement touristique, de la Culture et de l'Artisanat, Madeleine Alingué se sont rendus ce vendredi 18 janvier sur le chantier de construction de la nouvelle basilique catholique situé au quartier Abena, à N'Djamena, suite à la découverte de fossiles d'ossements et d'urnes funéraires.

Cette découverte pourrait appartenir au peuple Sao, selon des premiers constats. La civilisation aurait pu vivre sur cet espace.

La découverte de la jarre a été faite par un ouvrier travaillant sur le chantier de construction de la basilique. Il a aussitôt informé sa société qui a alerté l'équipe archéologique. La direction du patrimoine culturel a également été tenue au courant de cette découverte.

Des études archéologiques vont être menées afin de confirmer ou d'infirmer la nature des découvertes.

"Cette découverte permettra aux archéologues d'ajouter à la connaissance de ce peuple Sao les informations indispensables pour en savoir plus sur cette population importante de notre pays. je crois que les dispositions nécessaires seront prises pour permettre aux équipes nationales qui vont se mettre au travail pour peut être analyser toutes les informations et nous fournir les informations exactes", a déclaré le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, David Houdeingar.

D'après la ministre Madeleine Alingué, "ce site regorge bien de ce patrimoine qui est du patrimoine de l'Etat tchadien et également les propriétaires de cet espace qui est l'épiscopat". Le gouvernement compte "voir quelles sont les démarches qui peuvent être prises pour protéger ce patrimoine de l'Etat", selon la ministre.