Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : l'armée veut se prendre en charge avec cette nouvelle réforme


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 5 Décembre 2019 modifié le 5 Décembre 2019 - 12:07



Des militaires défilent au Tchad lors de la journée du 1er décembre 2019. © Alwihda Info
Des militaires défilent au Tchad lors de la journée du 1er décembre 2019. © Alwihda Info
Les députés ont adopté mardi à l'Assemblée nationale, la loi de ratification de l'ordonnance portant création d'un Office national de génie militaire et de la production (ONAGEMIP). Le texte a été adopté à 113 voix pour, 13 abstentions et zéro contre.

Le ministre délégué à la Présidence, chargé de la défense nationale, de la sécurité, des anciens combattants et victimes de guerre, Mahamat Abali Salah, a indiqué que "à travers cette structure, nous pouvons montrer l'expérience, nous avons des ingénieurs, des agronomes. Nous avons dans l'armée toutes les différentes techniques."

"Nous pensons qu'à travers cette structure, l'armée pourra se prendre en charge elle-même mais pas seulement l'armée, elle peut aussi contribuer au développement socio-économique de notre pays", 
a-t-il ajouté.

Le génie militaire est l'ensemble des techniques d’attaque et de défense des places, des postes, et de construction des infrastructures nécessaires aux armées au combat. Il peut accomplir une grande variété de tâches, notamment des productions agricoles, des fortifications, constructions ou réparations de routes, de ponts, de voies de chemins de fer ou toute infrastructure de transport, ou encore la pose ou la destruction de champs de mines. Le génie doit permettre ou faciliter le mouvement ou le soutien aux forces armées et gêner le mouvement des forces ennemies.

Par exemple, au périmètre hydro-agricole aménagé de Djarmaya, le groupement agricole de la direction centrale du génie militaire va exploiter une surface de 102 hectares octroyée par le ministère de la Production, de l'Irrigation et des Equipements agricoles. "L'armée va contribuer non seulement à nourrir le corps militaire, mais à nourrir les citoyens parcequ'il y aura des gens qui vont quand même trouver quelques graines à travers ce que l'armée pourra faire", a indiqué en décembre 2018 la ministre Lydie Beassemda.



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 66304389 ; 63415139  (Bureau N'Djamena)