Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : la CASAC dénonce un rapport "partial et ignominieux" sur l'armée


Alwihda Info | Par - 26 Janvier 2021


Le président de la Coalition des associations de la société civile pour l’action citoyenne (CASAC), Mahmoud Ali Seid, a fait mardi à son siège un point de presse pour "dénoncer énergiquement le comportement de certains compatriotes, en pleine déshérence, et qui pensent, à tort, que le monde doit obligatoirement leur ressembler".


Mahmoud Ali Seid affirme que le président de la République incarne l’intérêt général et n’acceptera point que des individus mal éduqués, puissent faire passer des messages sur les réseaux sociaux pour perturber ses déplacements extérieurs.

« Nous avons entendu également que certains adeptes du mensonge et des bêtises qui se pavanant depuis des décennies entre les cafés et autres discothèques des pays occidentaux, appellent nos compatriotes à sortir ce 6 février 2021. J’avoue, raison gardée, que ces derniers seraient déjà atteints par des troubles hallucinatoires aiguës sévères. Sinon, comment comprendre qu’un homme saint, possédant l’entièreté de ses facultés cognitives, se permet de vomir sur la place publique, et toute honte bue, des propos imaginaires et dénégatoires sur la démocratie au Tchad », martèle-t-il.

Le président de la CASAC, Mahmoud Ali Seid, signale à tous ses compatriotes de l’opposition et de la société civile, "en accointance avérée avec l’étranger", qu'il y a une meilleure maitrise de la rue, "bien mieux que quiconque".

Mahmoud Ali Seid estime que le rapport de Crisis Group sur l'armée tchadienne est "factice" et "éhonté". Il serait basé sur des "mensonges" et "véhiculé par les marionnettes activistes pour jeter l’anathème et le discrédit sur nos forces de défenses et de sécurité".

Il relève que l’Armée nationale tchadienne prouve aux yeux du monde son caractère républicain ; elle défend valablement la paix et la stabilité au Tchad et partout ailleurs en Afrique. "Les milliers de terroristes qui écument le Sahel et les rives du Lac Tchad en savent beaucoup", selon Mahmoud Ali Seid.
« Ces officines ont poussé le ridicule jusqu’à dire, je cite : l’armée Tchadienne est une source d’instabilité potentielle. Nous rejetons systématiquement ce rapport qui dénote, une fois de plus, le caractère partial et ignominieux de ces officines, dirigées par des lobbyistes, qui souhaitent instaurer le chaos en Afrique.

Nous en sommes persuadé que le peuple tchadien leur opposera une résistance citoyenne farouche face aux multiples projets de déstabilisation, ourdis par ces mêmes officines, aidées en cela par les ennemis de l’intérieur et de la diaspora »

La démocratie au Tchad, dit-il, est bien réelle : "c’est pourquoi, nous assistons chaque jour à des critiques acerbes et autres remises en cause des décisions publiques". Mahmoud Ali Seid affirme que des journaux pondent des articles très pimentés qui ressemblent parfois à des appelles à la révolte.

La CASAC affirme dénoncer vigoureusement les agissements cybernétiques, indignes et irresponsables d’une petite partie de compatriotes, et autres soi-disant activistes, imbus par leurs incivilités vis à vis des textes de la République, qui déversent sur le réseau bleu des messages mensongers et diffamatoires, incitant les tchadiens à la haine, à la méfiance, au repli sur soi, au tribalisme et à la division.

Mahmoud Ali Seid évoque une utilisation irrationnelle des réseaux sociaux :
« Nous condamnons l’usage irrationnel de ces outils de communication, transformés pour la circonstance en instruments de propagande, d’intox, et des mensonges. Notre pays a besoin, plus que jamais, de stabilité pour poursuivre son développement, alors, il devenait conséquemment impératif pour nous, de prendre nos responsabilités respectives, tout un chacun, en mettant les intérêts suprêmes de la nation au dessus de nos intérêts personnels et mercantiles »

La CASAC dit soutenir indéfectiblement toutes les actions méritoires posées par le Maréchal Idriss Deby Itno, et "s’opposera comme un seul homme à tous les ennemis de la Nation, qui ambitionnent d’inhiber l’élan de paix, ainsi que la marche irréversible que connaît le pays".
Djimet Wiche Wahili
Journaliste, directeur de publication. Tél : +(235) 66304389 E-mail : djimetwiche@gmail.com En savoir plus sur cet auteur



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)