Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

Tchad : la CASAC félicite la population pour le "non respect du mot d'ordre de manifester"


Alwihda Info | Par MAHAMOUD ALI SEID - 25 Janvier 2018 modifié le 25 Janvier 2018 - 20:11

Point de presse par rapport au non suivi du mot d’ordre de grève lancé par certaines organisations de la société civile.


La coalition des Associations de la société civile pour l’action citoyenne, CASAC félicite la population pour le non respect du mot d’ordre de manifester donné par certains groupuscules dit de la société civile.

La population Tchadienne a su discerner entre le bon grain de l’ivraie.

Il ne faut cependant être grand clerc pour s’apercevoir que désormais, le peuple Tchadien ne permettra plus le désordre et le chaos.

Nous remercions la population Tchadienne et nous lui demandons encore d’être à la veille pour empêcher les vendeurs d’illusions d’arriver à leur fin.
Notre pays le Tchad a besoin plus que jamais de la paix pour poursuivre son développement.

Cette paix peut être facilement menacée si nous baissons la garde, ainsi la vigilance doit être maintenue.

La paix est une plante fragile qu’il faut perpétuellement entretenir et protéger.
D’aucuns peuvent croire par excès de naïveté que le désordre ne menace pas la paix, mais les exemples les plus récent posés par certains élèves manifestants, nous ont montré à suffisance que l’objectif inavoué n’étant plus des marches pacifiques mais plutôt des opérations de soulèvement, de casse, de vandalisme, d’intimidation, de déstabilisation et de remise en cause de de l’ordre public.

Nous nous inscrivons en faux et en antagonisme à toutes les tentatives de déstabilisation qui peuvent être ourdi contre la paix dans notre cher et beau pays le Tchad.
Avec de l’audace et de la patience, nous surmonterons inchallah les difficultés économiques conjoncturelles et passagères que notre pays rencontre.

Les Tchadiens doivent comprendre que le salut de notre nation demeure exclusivement dans la paix.

Je profite de cette occasion pour demander à la jeunesse de ne point céder aux bruits des tintamarres cybernétique et à la pollution informationnelle ambiante posés par certains compatriotes sur les réseaux sociaux qui font désormais de la toile, l’outil de propagande par excellence.

Ce comportement anti national doit impérativement rendre fin ; le contraire serait inéluctablement préjudiciable pour l’avenir de notre pays.
Nous demandons sans cesse à tout un chacun de prioriser les intérêts collectifs de la nation.


Notre pays a besoin de stabilité pour poursuivre son développement, alors, il devenait conséquemment nécessaire pour que la population Tchadienne dans son ensemble prennent des décisions avec beaucoup plus d’empathie et de délicatesse ; l’avenir de notre nation en dépens.

Face à l’imprévisibilité des détracteurs de la paix, nous demandons à toute la population de garder toujours son calme, de se munir d’un don d’observation très aiguisé pour éviter les chausses trappes que peuvent lui tendre certains esprits hostile à la paix, et prêt à jeter l’anathème injustement sur leur propre compatriotes.

In fine, la coalition des Associations de la société civile pour l’action citoyenne CASAC remercie encore davantage la population Tchadienne pour son sens élevé de discernement et appelle par conséquent, à la vigilance contre les fauteurs de troubles qui ambitionnent hélas, de transformer par la violence notre pays à l’époque des troglodytes.

Le Président de la CASAC
MAHAMOUD ALI SEID