Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : la CASCIDHO veut une société civile soudée et indivisible pour l'intérêt du pays


Alwihda Info | Par Ali Moussa - 23 Janvier 2022


N'Djamena - La Coordination des associations de la société civile et de défense des droits de l'Homme (CASCIDHO) a organisé une journée de réflexion placée sous le thème de « la contribution de la société civile au dialogue national inclusif », le 22 janvier 2022 à l’hôtel Résidence.


Les panelistes et participants ont débattu sur deux principaux axes, notamment la contribution de la société civile dans le processus de transition et le mécanisme de suivi des résolutions et recommandations du dialogue national inclusif. 

Après les débats, les participants ont exprimé leur volonté d'apporter leur appui au processus d’organisation du dialogue national inclusif. Ils ont recommandé au président du Conseil militaire de transition (CMT) et au gouvernement de transition de garantir l'inclusivité et la souveraineté du dialogue national inclusif, de l'ouvrir à toutes les forces vives de la nation, y compris les politico-militaires et la diaspora.

Au comité d’organisation du dialogue national inclusif, il est suggéré de mettre un accent particulier sur une large participation des organisations de la société civile au dialogue national inclusif. Pour leur part, les organisations de la société civile sont exhortées à approfondir la réflexion en vue d’avoir une vision commune lors du dialogue national inclusif à travers un mémorandum de la société civile tchadienne, et à mettre en place un observatoire inclusif de la société civile pour assurer le suivi-évaluation des recommandations et résolutions issues du prochain dialogue national inclusif. 

Clôturant les travaux, le coordonnateur de la CASCIDHO, Mahamat Digadimbaye, s'est dit rassuré d'une lueur d'espoir qui pointe à l'horizon. Pour lui, la société civile, au-delà de ses visions plurielles, doit s’engager à montrer à l’opinion nationale et internationale qu’elle est dorénavant une et indivisible lorsqu’il s’agit de défendre les intérêts du Tchad.

« Nous voudrions dire aussi solennellement à toutes les opinions qui parlent de société civile proche de l’opposition, de la société civile proche du pouvoir, de cesser avec ces adjectifs qui ridiculisent et réduisent la lutte de la société civile », a soulevé Mahamat Digadimbaye.

 



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)





TRIBUNE & DEBATS