Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : "la couverture santé universelle est entrain de devenir une réalité"


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 23 Mai 2019 modifié le 23 Mai 2019 - 18:37



Le ministre tchadien de la Santé publique, Aziz Mahamat Saleh. © MSP
Le ministre tchadien de la Santé publique, Aziz Mahamat Saleh. © MSP
Le ministre de la Santé Publique, Aziz Mahamat Saleh s'est exprimé ce mercredi 22 mai 2019 à la tribune, en marge de la 72ème Assemblée mondiale de la santé qui a lieu à Genève, en Suisse. Il a axé son discours sur les défis et les progrès réalisés dans le domaine de la santé, précisément les efforts accomplis en vue d’atteindre la couverture santé universelle (CSU) au Tchad.

Le thème de la 72ème assemblée mondiale de la santé, "CSU, ne laissons personne de coté", interpelle tous les pays qui aspirent à la CSU comme outil de développement durable et qui veulent en faire un objectif des politiques de santé et de développement.

Selon le ministre tchadien de la Santé publique, "ce sujet amène plusieurs défis en terme d’équité dans les politiques et les stratégies d’intervention sur le terrain, en dépit des spécificités de chaque pays en voie de développement. Pour le Tchad, ces défis sont relatifs aux nombreux contrastes qui caractérisent notre pays du point de vue géographique, climatologique et socio- culturel. On note précisément l’insécurité dans la zone du Lac Tchad, créée par la secte Boko Haram ; l’afflux de près de 700 000 réfugiés rentrés au Tchad et la crise économique et financière. Ces défis mettent à mal les efforts consentis par le Gouvernement pour la prise en charge sanitaire de la population."

Un contexte difficile

"Malgré ce contexte difficile, la santé reste la priorité des priorités avec un leadership exceptionnel et une attention particulière du président de la République du Tchad qui préside lui même, chaque 24 du mois, une réunion mensuelle de santé regroupant les ministres concernés, ainsi que les Partenaires Techniques et Financiers de la Santé. Grâce à cet engagement intersectoriel et une évaluation de haut niveau, la CSU est entrain de devenir une réalité dans notre pays", a souligné Aziz Mahamat Saleh.

D'après lui, "la loi sur le dispositif d'assurance maladie sera défendue le 28 mai prochain à l’Assemblée nationale tchadienne et permettra dans un premier temps de résoudre le problème d’équité dans l’accès aux services."

Il a expliqué que "la CSU ne peux réussir partout que si on l’accompagne par des interventions efficaces sur la prévention des maladies : la promotion de la santé et des services communautaires et la vaccination systématique. Ces stratégies permettent de renforcer les soins de santé primaire qui constituent le fondement de la CSU et de la réalisation des objectifs de développement durable."

Le paludisme et la malnutrition restent des défis majeurs en matière de santé au Tchad. "Ces stratégies et engagement de tous devraient infléchir la tendance", selon le ministre qui a salué l’expérimentation du vaccin par l’Organisation mondiale de la santé contre le paludisme, dans trois pays africains cette année, et espère une mise en échelle rapide dans les différents Etats pour éradiquer ce fléau.



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 18 Juillet 2019 - 07:59 Tchad : immeuble à louer à N'Djamena