Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : "la libération de Tom Erdimi et Adouma Hassaballah est une condition" pour le dialogue


Alwihda Info | Par Georges LAWANE - 4 Décembre 2021


Le chef du mouvement rebelle UFR, Timan Erdimi, s'est exprimé ce 4 novembre sur RFI. Il a estimé que les autorités tchadiennes doivent entreprendre des démarches auprès des autorités égyptiennes pour la libération de son frère, l'opposant Tom Erdimi qui serait détenu depuis plusieurs mois par les services de sécurité égyptiens.


Timan Erdimi. © DR
Timan Erdimi. © DR
"Tom a été arrêté avec la complicité des services français et du gouvernement tchadien.  (...) Comme le gouvernement reconnait que Tom a été arrêté par les services secrets égyptiens, il doit faire des démarches pour sa libération", affirme Timan Erdimi qui vit en exil à Doha.

Timan Erdmi réitère l'une des conditions qu'il a posé au comité technique spécial chargé du dialogue avec les politico-militaires, en vue du dialogue national inclusif.

"J'ai dit à M. Goukouni (président du comité technique spécial, Ndlr) que la libération de Tom Erdimi et de Adouma Hassaballah est une condition pour assister au dialogue, même pas au dialogue, au pré-dialogue", déclare Timan Erdimi.

Depuis le décès du Maréchal du Tchad, de nombreuses rumeurs laissent entendre que le chef rebelle du mouvement UFCD, Adouma Hassaballah, serait en vie dans une prison secrète au Tchad. Il a disparu dans des conditions mystérieuses en 2010 lors d'un transit à Addis-Abeba en Ethiopie et aurait très probablement été extradé secrètement au Tchad.



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)