Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : le comité d'auto-défense de Miski accuse le CCSMR de bavures contre des civils


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 16 Novembre 2018 modifié le 16 Novembre 2018 - 16:49



Un véhicule calciné dans la localité de Miski. © DR
Un véhicule calciné dans la localité de Miski. © DR
Dans un communiqué du comité d'auto-défense de Miski de ce vendredi 16 novembre 2018, parvenu à Alwihda Info, son coordinateur et porte-parole Molly Sougui"informe l'opinion de ce qui suit : il n'y aucun rebelle à Miski au moment où nous rédigeons ces lignes depuis le front de bataille. La lutte du comité d'auto défense est celle d'un peuple opprimé qui défend ses droits face à un régime dictatorial qui essaye de la soumettre par la force, de spolier la terre de ses ancêtres en pillant son sous-sol au profit de la mafia au pouvoir".
"Nous apportons un démenti formel et sans équivoque, aux propos irresponsables et sans fondements du Secrétaire Général du Conseil de Commandement Militaire pour le Salut de la République(CCMSR) M. Kingabé Ogouzemi de Tapol, qui, dans un communiqué a fait état de « La présence de ses hommes aux cotés des habitants à Miski ». Le CCMSR n'a jamais participé ni de près ni de loin au conflit à Miski et n'a aucune base au Tibesti. Le Comité d’Auto Défense n’a aussi aucun contact ni officiel ni officieux avec le CCMSR. Ces gesticulations politiciennes et médiatiques font le jeu régime et le CCMSR, par ignorance ou à dessein, montre le visage d’une organisation au service de la dictature Tchadienne. Nous demandons à la direction politique et militaire du CCMSR de cesser ce jeu malsain à défaut d’avoir le courage d’entrer dans la vraie lutte."

La Coordination du Comité D’auto Défense informe que "pendant qu’il lutte arme à la main avec les forces de la tyrannie, (le comité) a appris avec effroi l’assassinat lâche et barbare de vingt de nos compatriotes sur le versant Libyen de Kouri Bouguidi. Nous profitons de l’occasion pour présenter nos condoléances les plus attristées aux familles de ces Tchadiens assassinés."



Dans la même rubrique :
< >