Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : le gouverneur du Ouaddaï met en garde contre la vendetta


Alwihda Info | Par Abba Issa Fressou - 8 Juillet 2019 modifié le 8 Juillet 2019 - 06:41



Le gouverneur de la province du Ouaddaï, Ramadan Erdebou, à la tête d'une forte délégation, s'est rendu mercredi dernier à Moulouya, chef-lieu du canton Bourtail.

L'objectif de cette visite à Malanga visait à sensibiliser la population de cette localité sur le vivre ensemble.

Le gouverneur a eu des séances de travail avec les responsables civils, politiques, les chefs traditionnels, les leaders religieux et les représentants des jeunes.

Le préfet du département de Ouara, Faycal Ibrahim Adam s'est félicité de la visite du gouverneur à Malanga. Il a exhorté les différentes couches socio-professionnelles à oeuvrer en faveur de la cohabitation pacifique dans la localité.

Le gouverneur a transmis à la population de Malanga, un message du chef de l'Etat relatif à la paix et à la cohabitation pacifique. Il a relevé que la cohabitation est obligatoire, et a demandé aux différentes communautés de cultiver l'esprit de vivre ensemble. 

Il a déploré les actes barbares et inhumains survenus dans la nuit du 1er juillet dans le canton Bourtail où deux personnes à la recherche de leur bétail ont été assassinées, ainsi que leur chevaux tués, par des inconnus.

Il a instruit les responsables sécuritaires à s'assumer et à mettre fin à ce qu'il qualifie de vendetta. Le gouverneur a ciblé des groupes de jeunes à la tête de la vendetta, estimant qu'ils constituent un danger pour la société. Il a ajouté que ces jeunes sont également à l'origine des conflits intercommunautaires.

Le gouverneur a également évoqué le respect de l'autorité de l'Etat, le désarmement des civils, le respect des couloirs de transhumance et les axes de stationnement.

Le gouverneur de la province du Ouaddaï, accompagné de son collègue du Wadi-Fira, Issakha Ahmat Ardja, s'est ensuite rendu à Hadjar Tarmal, localité située à l'ouest de Biltine, pour compatir avec les familles des disparus.

Le commandant de légion de la gendarmerie n°4, le colonel Hamit Batit, a rassuré les deux gouverneurs et les parents des victimes que les coupables de ce crime sont entre les mains de la gendarmerie.

Les parents des victimes se sont relayés pour exprimer leurs sincères remerciements à l'administration des deux provinces pour les efforts fournis qui ont permis de mettre la main sur les présumés criminels.



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 18 Juillet 2019 - 07:59 Tchad : immeuble à louer à N'Djamena