Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : le ministre de la Sécurité suspend le sultan du Ouaddaï


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 29 Mai 2019 modifié le 30 Mai 2019 - 13:32



Le ministre de l'Administration du territoire, de la Sécurité publique et de la Gouvernance locale, Mahamat Abali Salah. © Alwihda Info
Le ministre de l'Administration du territoire, de la Sécurité publique et de la Gouvernance locale, Mahamat Abali Salah. © Alwihda Info
Le ministre de l'Administration du territoire, de la Sécurité publique et de la Gouvernance locale, Mahamat Abali Salah, a suspendu ce mercredi 29 mai, par arrêté, le sultan du Dar Ouaddaï, Mahamat Ourada pour "laxisme avéré et complaisance à outrance dans la gestion des affaires du Sultanat, laissant ainsi s'instaurer un désordre total engendrant une confrontation meurtrière entre communautés".

Au terme d'un second arrêté, les autorités coutumières et traditionnelles dans les sous-préfectures nomades d'Abougoudam, Marfa, Chokayan et d'Abdi, dans le département du Ouara et d'Abdi, provinces du Ouaddaï et Sila, sont suspendues de leurs fonctions pour "incapacité d'encadrement administratif de leurs administrés", précise l'arrêté. Il s'agit de :
  • Sous-préfecture d'Abougoudam, tribu arabe-zaghawa 2 : Mahamat Hissein ;
  • tribu arabe-zaghawa 3 : Moussa Adam ;
  • Sous-préfecture de Chokoyan, canton Wadi Hamra 1 : Abderaman Dahab Abderahim ;
  • canton Wadi Hamra 2 : Mahamat Senoussi Moussa Mahamat ;
  • Sous-préfecture de Marfa, canton de Marfa : Mahamat Al Hadi Djoubal ;
  • Province de Sila, département d'Abdi, sous-préfecture de Abdi, canton Korio : Abderahim Ibet Douden.
 
Ces suspensions font suite aux récents conflits communautaires meurtriers dans les provinces du Ouaddaï et du Sila. 

La semaine dernière, le ministre Mahamat Abali Salah, en séjour à Abéché, avait mis en garde les chefferies traditionnelles dans la gestion des conflits qui prennent des proportions aggravantes.

Le sultan du Dar Ouaddaï, Mahamat Ourada.
Le sultan du Dar Ouaddaï, Mahamat Ourada.