Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : le projet Al Bouzhour lancé pour renforcer le secteur agricole


Alwihda Info | Par Djibrine Haïdar Kadabio - 27 Janvier 2020 modifié le 27 Janvier 2020 - 11:48



Tchad : le projet Al Bouzhour lancé pour renforcer le secteur agricole. © Djibrine Haïdar/Alwihda Info
Tchad : le projet Al Bouzhour lancé pour renforcer le secteur agricole. © Djibrine Haïdar/Alwihda Info
Un projet visant à améliorer l'employabilité des jeunes et des femmes pour leur intégration durable dans le métier de la filière semence de qualité, a été lancé lundi à N'Djamena. Le projet de développement agricole et de formation est dénommé Al Bouzhour.

Ce projet entre dans le cadre du programme de l'Union européenne "ARCHIPELAGO", une initiative africaine et européenne pour la formation professionnelle.

La Chambre de commerce, d'industrie, d'agriculture, des mines et de l'artisanat (CCIAMA) du Tchad et la Chambre d'agriculture de Saône-et-Loire en France, ont répondu à l'appel à projets ARCHIPELAGO lancé en juillet 2019.

"Passons ensemble de l'or noir à l'or vert tchadien", a déclaré Amir Adoudou Artine, président de la CCIAMA.

Il a indiqué que ce projet permettra de donner des semences de qualité, et un avenir prometteur pour la jeunesse du Lac Tchad et du Hadjer Lamis.

Tchad : le projet Al Bouzhour lancé pour renforcer le secteur agricole. © Djibrine Haïdar/Alwihda Info
Tchad : le projet Al Bouzhour lancé pour renforcer le secteur agricole. © Djibrine Haïdar/Alwihda Info
Utiliser des semences de variétés améliorées

"Pour que notre agriculture atteigne ses objectifs, notamment la sécurité alimentaire, l'utilisation de semences de variétés améliorées, notamment pour les cultures vivrières, constitue un levier majeur", a déclaré la ministre de la Production, de l'Irrigation et des Equipements agricoles, Madjidian Padja Ruth.

Selon elle, le plan d'action du ministère de l'Agriculture pour la relance du secteur semencier, vise l'objectif ambitieux de fillière de passer en 5 ans de 3 à 20% de semences de qualité produites localement.

Le programme ARCHIPELAGO, financé par l'Union européenne dans le cadre du Fonds Fiduciaire d’Urgence de l’Union européenne pour l’Afrique / EU Emergency Trust Fund for Africa (EUTF), vise à soutenir la création d'emplois, à la fois qualitatifs et durables, en Afrique centrale et de l'ouest. Il tend ainsi à répondre aux difficultés engendrées sur le continent par l'exclusion économique et sociale, la marginalisation et les situations structurelles d’inégalité qui conduisent à la migration irrégulière.  



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)