Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : le projet PASTOR, "une réponse concrète à la question de la cohabitation"


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 7 Décembre 2018 modifié le 7 Décembre 2018 - 14:12



Une zone désertique au Tchad. © AFD
Une zone désertique au Tchad. © AFD
Le ministre de l'Elevage et des Productions animales, Gayang Souare est arrivé le 5 décembre dans la province du Ouaddaï où il a procédé au lancement du projet PASTOR (Programme d'Appui Structurant de Développement Pastoral) à Abéché.

Ce projet vise à promouvoir une utilisation concertée et durable des ressources pastorales au Tchad. Il est mené pour sécuriser la transhumance et la mobilité des éleveurs.

"La zone du Ouaddaï est une zone à vocation pastorale et agro-pastorale. Ce projet vient à point nommé pour appuyer le développement du monde rural", a relevé le gouverneur de la province du Ouaddaï, Ramadan Erderbou.

Le coordonateur national du projet, Haroun Moussa, a invité le consortium en charge du projet à collaborer avec tous les acteurs et les experts qui travaillent dans le domaine pastorale.

La représentante des bailleurs, Hélène Vidon a invité les parties prenantes à une synergie dans les actions pour l'atteinte des objectifs escomptés.

Le ministre Gayang Souare, a estimé que ce projet est "une réponse concrète à la question de la cohabitation pacifique entre éleveurs et agriculteurs".

Le projet PASTOR est financé conjointement par l'Union Européenne, l'Agence Française de Développement et le gouvernement tchadien. Il s'élève à 1,77 milliard de Francs CFA et a une durée d'exécution de 44 mois.