Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : les Transformateurs veulent un dialogue national pour un nouveau départ


Alwihda Info | Par Mahamat Abdramane Ali Kitire - 5 Octobre 2019 modifié le 5 Octobre 2019 - 17:20



Tchad : les Transformateurs veulent un dialogue national pour un nouveau départ. © Alwihda Info
Tchad : les Transformateurs veulent un dialogue national pour un nouveau départ. © Alwihda Info
Le président des Transformateurs, Succès Masra, a formulé samedi, au cours d’un point de presse au siège du parti à N’Djamena, 20 propositions pour impulser un nouveau départ du Tchad dès 2020, à travers un dialogue et un pacte national.

« Cette lettre qui est une proposition et une invitation à un dialogue national pour un nouveau départ, qui sera assorti de façon consensuelle d'un pacte national. C'est un apport que nous mettons sur la table de la discussion républicaine afin de contribuer à transformer durablement notre pays pour ses enfants d'aujourd'hui et pour les futures générations. Emprunter un tel chemin, c'est forcément réfléchir au-delà d'un mandat électoral, au-delà du statut d'un acteur politique pour intégrer la soutenabilité et l'intérêt supérieur de notre pays », a indiqué Succès Masra.

Baptisées les 20 propositions pour un Tchad nouveau dès 2020, le président du parti les Transformateurs a souligné que « il s'agit de propositions d'actions à mener ensemble pour commencer la transformation durable de notre pays : un dialogue national pour un diagnostic de vérité, des mesures historiques de justice et enfin, une mise en oeuvre effective de ces recommandations pour transformer le Tchad. »

"Nous sommes un pays qui n'a jamais connu l'alternance démocratique et ceci ne pourra plus continuer indéfiniment au risque d'avoir encore un autre chaos et recommencer", a ajouté Succès Masra.

Le leader du jeune parti a formulé quelques recommandations pour la libération immédiate de l'espace démocratique et politique, à savoir l'autorisation des manifestations pacifiques et des meetings politiques des organisations et partis politiques ; l'accès équitable aux médias publics et la promotion des débats contradictoires de partis politiques et de la société civile ; et l'interdiction par la loi des restrictions d'accès à Internet et aux réseaux sociaux.

Il a également appelé à suspendre les lois issues de la 4ème République, en vue d'une réintroduction après un dialogue national. Selon, ces lois introduisent un déséquilibre et une restriction d'espace politique et citoyen, notamment les lois sur les partis politiques, le code électoral, les associations, les médias et le statut de l' opposition.

Le parti préconise d'organiser le processus électoral en cours dans des conditions plus consensuelles de transparence, de crédibilité et surtout d'utilité pour les populations tchadiennes.



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 66304389 ; 63415139  (Bureau N'Djamena)