Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : les instructions de Déby pour "freiner la course à l'armement des civils"


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 5 Octobre 2019 modifié le 5 Octobre 2019 - 06:50



Tchad : Déby appelle à freiner la course à l'armement des civils. © Alwihda Info
Tchad : Déby appelle à freiner la course à l'armement des civils. © Alwihda Info
Le président Idriss Déby a exprimé vendredi son souhait de voir une nation tournée résolument vers l’émergence, au cours de la clôture de la 4ème conférence des gouverneurs. Le chef de l'Etat a insisté sur la notion de paix sans laquelle le développement est impossible.

"Malheureusement, nous sommes tous témoins des horreurs inimaginables qui se sont produits dans certaines zones du pays ces derniers mois. Rien ne peut justifier ces actes ignobles contraires à nos cultures, à nos croyances. Je ne peux comprendre que les tchadiens tuent d’autres tchadiens, à cause de la terre, d’un point d’eau ou du bétail", a déploré Idriss Déby.

"Je me réjoui de constater que l’instauration de l’état d’urgence dans les trois provinces concernée à contribué à limiter les affrontements sanglants et les premiers résultats sont encourageants, comme en témoigne la saisie des armes entre les mains des civils", a ajouté le président.

Un élargissement de l'opération de désarmement

Déby a félicité tous les acteurs impliqués dans cette action, notamment les forces de défense et de sécurité, les autorités administratives et traditionnelles. Il a appelé à poursuive les efforts appréciables pour freiner définitivement la course à l’armement des civils.

« Le désarmement des civils ne doit être limité ni dans le temps, ni dans l’espace. L’opération de désarmement doit être généralisée dans l’ensemble du territoire. Elle doit constituer une préoccupation de l’ensemble des acteurs politiques, administratifs, militaires et traditionnels », a indiqué Idriss Déby.

Déby insiste sur la prévention

La maitrise de la situation sécuritaire ne requiert pas uniquement une réponse militaire, a fait savoir le dirigeant tchadien. "Les protagonistes sont multiples et variables d’une province à une autre. L’accent premier doit être mis sur la prévention en édictant des mesures pratiques et en engageant des actions concrètes susceptibles de participer en amont à la réduction des sources de discordes entre les citoyens", a détaillé Déby.

Selon lui, "il est d’une urgence absolue de procéder à la réactualisation de la délimitation des couloirs et aires de stationnement du bétail".

Tchad : Déby appelle à freiner la course à l'armement des civils. © Alwihda Info
Tchad : Déby appelle à freiner la course à l'armement des civils. © Alwihda Info
Le président a donné des instructions aux ministres concernés pour "mettre en place une commission nationale et des comités locaux en collaboration avec le Haut conseil des collectivités autonomes et des chefferies traditionnelles, afin de fixer les conditions territoriales d’une bonne cohabitation entre les éleveurs et les agriculteurs."

Il a également invité la représentation nationale à "accélérer l’adoption des textes consensuels destinés à définir les règles en matière de pastoralisme, des régimes fonciers et domaniales et le statut des chefferies traditionnelles."

Dans le même souci de prévention, il est instamment demandé aux autorités administratives d’envisager et d’engager les chefs traditionnels de leur ressort territorial à convenir entre eux des mécanismes préventifs de règlement des conflits dans le respect des textes de la République.

"Les dépositaires de nos valeurs ancestrales, sultans et chefs de cantons, de Ferricks et de villages, doivent veiller à tout ce qui touche à la paix dans notre communauté nationale", a conclu Idriss Déby.



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 66304389 ; 63415139  (Bureau N'Djamena)