Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : les maladies animales, un frein à l'émergence du secteur de l'élevage


Alwihda Info | Par Abakar Chérif Hamid - 13 Février 2020 modifié le 13 Février 2020 - 20:42



Tchad : le Mayo Kebbi Ouest, une province à fort potentiel animal. © Alwihda Info/Foka Mapagne
Tchad : le Mayo Kebbi Ouest, une province à fort potentiel animal. © Alwihda Info/Foka Mapagne
Le programme régional d'appui au pastoralisme au Sahel a organisé mercredi dans ses locaux à Farcha, une réunion mensuelle pour présenter le bilan de la santé animale dans les 23 provinces du Tchad.

La rencontre a eu lieu en présence du ministre de l'Elevage et des Productions animales, Gayang Souaré.

Cette réunion est une initiative du ministère de l'Elevage et des Productions animales. Elle permet d'analyser les problèmes dans le développement du secteur de l'élevage, notamment les maladies animales, leur prolifération et l'absence de pharmacies vétérinaires.

Selon le ministre de l'Elevage et des Productions animales, Gayang Souaré, "malgré les efforts consentis par les hautes autorités en faveur de son département, les maladies animales persistent."

Il a indiqué que 11 maladies animales sont prioritaires et font l'objet d'une surveillance à travers le ministère.

"La maladie des équidés a causé des dégâts à la fin de l'année 2018 et début 2019. Elle a été géré avec l'appui de partenaires techniques et financiers. La FAO vient de mettre à notre disposition une quantité très importante de médicaments pour faire face à certaines maladies", a précisé le ministre.

Les techniciens de l'élevage présents à la rencontre se sont penchés sur la problématiques des maladies étrangères. Les échanges ont eu lieu en présence de partenaires techniques et financiers.

La prochaine rencontre devrait se tenir au mois de mars.



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)