Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : liberté provisoire pour le directeur d'une radio à Moundou


Alwihda Info | Par Békon Le Barbatignant - 8 Septembre 2018 modifié le 8 Septembre 2018 - 13:26



Beindé Bessanté. Crédits photo : Le visionnaire
Beindé Bessanté. Crédits photo : Le visionnaire
Le Directeur de la radio Nada dans la ville de Moundou, Beindé Bessanté, a été libéré sur instruction du procureur de la République près du tribunal de Moundou, hier, vendredi 7 septembre 2018, après avoir été détenu au commissariat central de de la ville depuis mardi dernier aux environs de 16 heures.

Ils étaient au nombre de 3 à avoir été arrêtés, à savoir Beindé Bessandé, directeur de la radio Fm Nada, Bendiguim Eric, le manager du centre Diocésain des jeunes de Dombao et Mbaihorémem Jojakim, Directeur de l’institut poly-artisanal du Tchad.

Selon le directeur de la radio Nada, Beindé béssandé, le commissaire titulaire de la vile de Moundou est passé au centre pendant qu’ils étaient en plein formation avec les jeunes. Ce dernier leur a demandé de venir avec lui au commissariat pour une affaire les concernants. Ils ont embarqué dans une voiture en direction du commissariat.

Une fois auditionnés, les trois personnes ont été mis aux arrêts. A la suite d'une plainte du préfet du Lac Wey, Djasnan Diondi, le Directeur de la radio Nada est poursuivi pour usurpation du titre et de la fonction de journaliste, escroquerie et formation illégale dans un centre de formation.

Pour le préfet, le directeur de la radio locale Nada, Beindé Bessanté et Bendiguim Eric usurpent le titre de journaliste ; "Ils ne sont pas autorisés à former les jeunes, c’est illégal". Ils n’ont pas encore été déférés au parquet mais devront comparaitre par citation directe dans les jours à venir.



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 18 Septembre 2018 - 20:44 N’Djaména vit encore une pénurie de carburant

Mardi 18 Septembre 2018 - 19:18 Tchad : Et qui cédera dans ce combat ?