Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : "nos trésors sont confisqués comme butin de guerre", dénonce le parti PISTE


Alwihda Info | Par Abakar Chérif Hamid - 2 Décembre 2019 modifié le 2 Décembre 2019 - 22:40



Tchad : "nos trésors sont confisqués comme butin de guerre", dénonce le parti PISTE. © Alwihda Info
Tchad : "nos trésors sont confisqués comme butin de guerre", dénonce le parti PISTE. © Alwihda Info
Le président du Parti des intellectuels socialistes tchadiens pour l'évolution (PISTE), Natoi-Allah Ringar, s'est insurgé dimanche matin, au cours d'une conférence de presse à N'Djamena, contre la célébration de la fête du 1er décembre alors que "un seul clan dirige d'une main de fer un pays depuis 1990". Selon le PISTE, "le Mouvement Patriotique du Salut (MPS) est le seul maitre à bord, créant la zizanie au sein d'une classe politique de l'opposition en perte de vitesse."

Le parti a dénoncé l'absence de véritable dialogue, estimant que le CNDP est "devenu l'ombre de lui-même" et que "les membres sont cooptés et maintenus par simple bon vouloir ou selon l'humeur".

"Au plan économique, il n'est plus secret pour personne que nos trésors, les revenus douaniers, les impöts, les revenus des ressources minières sont confisqués comme butin de guerre par une seule famille, un seul clan, un seul régime au pouvoir : le MPS", explique le parti.

D'après lui, "la population broie du noir. Détournements de deniers publics, malversations financières, clientélisme et enrichissements illicites sont les bilans économiques qu'on peut retenir de ces 30 ans de gouvernance du régime actuel".

"Au niveau de la santé et de l'éducation, c'est le gouffre total. Comment comprendre, qu'après trente années, le pays ne dispose d'aucune structure appropriée pour les soins de qualité pour sa population. Sur le plan social et sécuritaire, les tchadiens sont pris en otage par le régime. Les forces de defense et de sécurité que sont l'armée nationale, la gendarmerie, la police, la garde nationale nomade du Tchad sont organisées comme milice au service du régime. Dès lors qu'on essaye d'élever la voix pour dénoncer, critiquer ou mème faire une meilleure proposition, I'on est taxé de fauteur de troubles, apatride, rebelle, terroriste", ajoute le PISTE.

Il déplore un "pays à l'agonie, non seulement à cause de ceux qui nous dirigent, ceux qui ont brisé nos rêves, hypothéqués l'avenir de tout un peuple mais aussi à l'agonie à cause de notre mutisme, notre immobilisme face à ce régime sanguinaire".

Le PISTE appelle à se mobiliser et apporte son soutien au Mouvement des 12 revendications.



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 66304389 ; 63415139  (Bureau N'Djamena)