Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : "nous devons être une jeunesse entreprenante, visionnaire, responsable"


Alwihda Info | Par Malick Mahamat Tidjani - 22 Septembre 2019 modifié le 22 Septembre 2019 - 06:40



L'association "Jeunesse solidaire" de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale a lancé samedi ses activités à N'Djamena. © Alwihda Info
L'association "Jeunesse solidaire" de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale a lancé samedi ses activités à N'Djamena. © Alwihda Info
L'association "Jeunesse solidaire" de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale a lancé samedi ses activités à N'Djamena.

"Le gouvernement à travers le ministère de l'Administration du territoire et des Collectivités territoriales décentralisées a signé le 2 septembre 2019, l'arrêté autorisant le fonctionnement", a indiqué Naima Ahmat Bein, coordinatrice nationale de l'association.

La "Jeunesse solidaire de la Cemac" bénéficie d’une personnalité juridique. Elle peut mener ses activités sur toute l’étendue du territoire national.

"J'en appelle à toute la jeunesse tchadienne de nous rejoindre dans cette mouvance pour pouvoir accompagner nos dirigeants à la réussite de la vision d’intégration sous-régionale. Nous devons être une jeunesse entreprenante, visionnaire, responsable et guidée par un esprit républicain", a souligné la coordinatrice.

Selon elle, "l’intégration doit faire disparaitre progressivement entre deux ou plusieurs pays les discriminations qui existent aux frontières nationales puisque celles-ci constituent l’origine de discontinuités dans les échanges commerciaux, dans les mouvements des personnes et de biens. Elle doit aider la jeunesse à partager l’expérience et la culture. La jeunesse est également la frange de la population la plus mobile, soit pour les raisons d’études ou d’affaires. Elle doit alors bénéficier de cette politique d’intégration sous-régionale".

D'après le représentant du président qui représente l'association dans les six pays de la CEMAC, Redouane Tahir, "le Tchad vient une fois de plus donner un coup d’accélérateur à ce processus d’intégration voulu par les jeunes en signant un arrêté autorisant le fonctionnement de cette plateforme juvénile qu’est la JS-CEMAC. La nécessité est de porter le débat et d’impliquer toutes les franges de la population pour atteindre un objectif d’intégration des peuples au-delà de l’intégration institutionnelle."

"La xénophobie telle qu’observée dans certains pays africains, notamment très récemment en Afrique du Sud, doit absolument s’éloigner de nos mentalités et même dans nos subconscient. L’Afrique doit rester solidaire dans un élan de fraternité irréversible. Voici ce que prône la JS-CEMAC. Je rappelle à tous nos concitoyens des autres pays de la CEMAC résident au Tchad, que le Tchad est un pays d’une hospitalité légendaire qui prône l’intégration sous régionale", a-t-il ajouté.

L'association "Jeunesse solidaire" de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale a lancé samedi ses activités à N'Djamena. © Alwihda Info
L'association "Jeunesse solidaire" de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale a lancé samedi ses activités à N'Djamena. © Alwihda Info



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 66304389 ; 63415139 (Bureau N'Djamena)