Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Tchad : quel rôle pour la jeunesse dans le processus de transition et les efforts de refondation ?


Alwihda Info | Par Georges Lawane - 3 Août 2021


Georges Lawane.
Georges Lawane.
Le rôle de la jeunesse dans le processus de transition est bien la "veille citoyenne" sur les actions des autorités de la transition mais elle doit aussi soutenir les autorités pour l'achèvement de la transition et l'avènement de l'ordre constitutionnel. Cette transition pilotée par les militaires n'est pas une transition ordinaire, c'est à craindre, car ils peuvent refuser de partir à la date déjà indiquée. Donc à la jeunesse de veiller sur les démarches des autorités de la transition, les harceler afin de les inciter à travailler correctement et d'être intransigeante jusqu'à l'atteinte de l'objectif commun au temps indiqué (18 mois).

Avant la refondation institutionnelle du Tchad, nous avons d'abord besoin d'un nouveau type de tchadiens. C'est à dire un nouvel état d'esprit au sein de la jeunesse tchadienne sans oublier les autres. Un nouvel état d'esprit qui changera aussi les comportements sociaux, un nouvel état d'esprit politique ou encore un changement qui permettra à la jeunesse de s'intéresser aux affaires publiques de l'État, participer à la gestion des affaires publiques étatiques, prioriser l'intérêt général ou supérieur de la nation tchadienne, bien se former pour mieux servir sa patrie, agir communément avec un sens de responsabilité, respecter le droit positif du pays et exécuter ses devoirs.

Pour une meilleure refondation institutionnelle au Tchad, il faut des réformes structurelles au préalable mais aussi un nouveau type de tchadiens car sans un citoyen intègre, toute action ne servira à rien. Il faut un changement sincère, un redressement administratif, un redressement socio-économique, un redressement productif et un redressement moral.