Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

Tchad : s'estimant lésée dans un projet, la société ESA s'adresse au chef de l'État


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 4 Juin 2020


Le directeur général de la société Energy's Solution of Africa (ESA), Brahim Hassan Sair, a adressé jeudi une lettre ouverte au président de la République Idriss Déby dans laquelle il estime avoir été lésé et usurpé dans un projet.

"Lors de votre discours solennel de présentation de la constitution de la 4e république, vous affirmiez rendre le Tchad plus fort et plus juste. Nous inspirant de votre célèbre phrase : « Demandez-vous chaque matin ce que vous pouvez faire pour le pays », et à cette même occasion vous invitiez les Tchadiens à s’exprimer pour « Que toutes les voix, y compris discordantes, soient entendues », alors, en tant que citoyen et opérateur économique, permettez-moi de vous exposer ma douleur", déclare Brahim Hassan Sair.

Il explique "qu'il y a de cela dix mois, l’entreprise ESA que je dirige fait la proposition deux projets de construction de centrales électriques à la SNE, en partenariat avec des experts occidentaux, pointus en la matière : l’une en HFO pour DJARMAYA et l’autre en GASOIL pour la ville d’Abeché. A cet effet, j’ai eu à engager d’énormes dépenses parce que l’actuel Ministre de l’énergie, Monsieur Mahamat Hamit Koua impliqué de près, a demandé à travers la Direction générale de la SNE d’inviter nos partenaires et leur faire la présentation de ces deux projets. Les projets ont été approuvés et le Ministère demande d’établir deux manifestations d’intérêt avec offres technique et financière. Ce qui a été fait."

"Quelques mois plus tard, je constate que toutes les personnes impliquées dans l’élaboration de ces dossiers sont ‘’nettoyées’’ en commençant par le DG de la SNE Jean Paul Mbatna et ses collaborateurs. Ensuite, le Ministre a refusé deux fois de suite ma demande d’audience sur ces projets. Finalement et à ma grande surprise, une autre entreprise du nom de DENALI se trouve attributaire du projet alors qu’elle n’a jamais participé à son développement"

"Excellence Monsieur le Président, vous avez toujours conseillé vos collaborateurs à promouvoir l’égalité de chance et encouragé la jeunesse à oser et à développer l’entreprenariat. Je fais partie de ces jeunes qui osent et qui ont l’audace car je suis constamment animé par cette volonté de participer au développement de mon pays", relève Brahim Hassan Sair dans sa lettre ouverte.

Il ajoute : "Hélas, le comportement du Ministre du Pétrole, des Mines et de l’énergie, qui a pourtant prêté serment devant vous, devant le peuple tchadien et devant Dieu, dans la conduite de ces dossiers me laisse dubitatif quant au respect de son engagement et par conséquent a ruiné mes efforts. Voilà en substance, les faits qui m’ont poussé à vous adresser cette lettre ouverte afin que mes droits soient reconnus."