Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : ultimatum de l'UNET pour la réhabilitation des enseignants contractuels suspendus


Alwihda Info | Par Mariam Tchou Allatchi - 22 Septembre 2019 modifié le 22 Septembre 2019 - 07:53



Le président national de l’Union nationale des étudiants tchadiens (UNET), Aserpe Dickreo Damos. © Alwihda Info
Le président national de l’Union nationale des étudiants tchadiens (UNET), Aserpe Dickreo Damos. © Alwihda Info
Le président national de l’Union nationale des étudiants tchadiens (UNET), Aserpe Dickreo Damos, a animé samedi 21 septembre 2019, dans les locaux de la faculté d’Ardebdjoumal, une conférence de presse relative aux multiples problèmes rencontrés par les étudiants dans les universités. Il a également évoqué la confusion entretenue suite à la suspension de la bourse au détriment des œuvres universitaires.

D'après l'UNET, les étudiants subissent des traitements de toutes sortes ces deux dernières années. "Depuis la suspension des bourses d’études, aucune condition d’étude n’a été améliorée. Pourtant les auteurs de la suspension de cette bourse avaient dit qu’elle sera reversée dans les œuvres universitaires", indique l'UNET.

Le président national de l’UNET, Aserpe Dickreo Damos informe qu’il accorde "un délai de 72 heures franc au gouvernement et aux autorités en charge de l’enseignement supérieur" afin de résoudre différents problèmes des étudiants.

Il exige entre autres l’annulation sans condition de la note du président de l’Université de N'Djamena suspendant les enseignants contractuels, constitués de la moitié du corps enseignant dans les Universités de N'Djamena et le versement sans conditions des arriérés des enseignants vacataires.

Aserpe Dickreo Damos demande également l’ouverture sans délai des logements des étudiants et l’annulation du délai d’inscription qu’accordent les présidents des universités aux étudiants.

L'UNET met en garde le gouvernement contre tout refus ou retard à résoudre ces problèmes. "Les actions de grande envergure seront engagées et le gouvernement sera tenu pour responsable de tout ce qui adviendra", précise l'organisation étudiante.



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 66304389 ; 63415139 (Bureau N'Djamena)