Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : un crime crapuleux élucidé 5 ans après par la police


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 23 Novembre 2019 modifié le 23 Novembre 2019 - 17:16



Tchad : un crime crapuleux élucidé 5 ans après par la police. © Alwihda Info
Tchad : un crime crapuleux élucidé 5 ans après par la police. © Alwihda Info
Le porte-parole de la Police nationale, le commissaire Paul Manga a fait vendredi, un point de de presse, à la direction générale de la police nationale, afin de lever l'équivoque sur l'arrestation du secrétaire à la mobilisation de la Convention tchadienne pour la défense des droits de l'Homme (CTDDH), Malick Ibet Ibrahim. 

Paul Manga rappelle qu'en date du 7 avril 2014, Mlle. Fatimé Hamza Moussa, mineure de 17 ans et élève en classe de Terminale au lycée Arabe Goni Dorodoumé, fut enlevée et lâchement abattu avec une arme à feu par des individus sans foi ni loi.

"La Police nationale avait été interpellée et la presse en a largement fait écho. Cinq ans plus tard, les enquêtes menées par la police ont permis d'identifier et d'arrêter l'auteur de cet acte lâche et barbare qui n'est autre que le secrétaire à la mobilisation de la CTDDH, Malick Ibet lbrahim", a indiqué le commissaire Paul Manga.

Selon lui, "curieusement, I‘arrestation de ce bourreau bien identifié a fait l'objet de tapages médiatiques depuis quelques jours par certaines organisations de la société civile et des syndicats qui se font passer pour des avocats du diable sans vérification aucune des faits."

« Nonobstant, les faits qui lui sont reprochés, ces organisations, signent et persistent en innocentant l'auteur de cet acte criminel et odieux. Eu égard, à ces allégations mensongères, la Police nationale est en droit de s'interroger sur les motivations réelles de ces organisations qui prétendent défendre les droits de l'Homme tout en soutenant les personnes qui sèment la désolation au sein de la population tchadienne ? C'est pourquoi, au lieu de semer la confusion, elle les invite à vérifier leurs sources avant de diffuser quoi que ce soit », a expliqué le porte-parole de la Police nationale.

Il a ajouté que l'auteur répondra de ses actes devant la justice.

Le secrétaire général de la CTDDH, Mahamat Nour Ibedou a annoncé la radiation de Malick Ibet Ibrahim de l'organisation.



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 66304389 ; 63415139  (Bureau N'Djamena)