Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : un système informatique ambitieux pour la gestion des finances publiques


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 20 Février 2020



Tchad : un système informatique ambitieux pour la gestion des finances publiques. © DR/Min. Fin. Budget
Tchad : un système informatique ambitieux pour la gestion des finances publiques. © DR/Min. Fin. Budget
Le ministre des Finances et du Budget, Tahir Hamid Nguilin a présidé jeudi à N'Djamena, la première réunion du comité de pilotage de la coordination chargée de l’implication du système intégré de gestion des finances publiques. 

Le système vise à informatiser la gestion des finances publiques. Ce projet est inspiré du système de gestion rwandais. Il est appuyé par une subvention de l'Agence française de développement à hauteur de 5 millions d'euros (plus de 3 milliards FCFA).

La subvention permettra de "soutenir les efforts du Gouvernement tchadien pour la modernisation de son sytème de gestion des finances publiques", a indiqué le directeur de l'AFD Tchad, Olivier Cador.

Selon le chef de projet de l'Agence rwandaise de coopération, Jean De Dieu Rurangirwa, des équipes du Tchad et du Rwanda sont entrain d'être organisées. Des experts tchadiens se rendront au Rwanda tandis que l'équipe rwandaise viendra opérer à N'Djamena.

"C'est très efficace comme mesure de transfert de connaissance", a-t-il dit.

"C'est un projet lancé vers la fin de l'année dernière. Il doit arriver à sa phase de concrétisation cette année. C'est un projet structurant au titre duquel nous avons reçu les instructions qu'il faut au niveau de la hiérarchie", a expliqué le ministre des Finances et du Budget, Tahir Hamid Nguilin.

L'informatisation du système permettra "d'avoir en temps réel la situation de nos recettes sur l'ensemble du territoire, régie par régie, ville par ville. D'abord ça va être au niveau central. On pourra avoir aussi toute la solde, le personnel de l'Etat par biométrie, suivre les évolutions des carrières et définitivement arrêter toute possibilité de manipulation, de fraude et de correction de données dans la solde", d'après le ministre Tahir Hamid Nguilin.

La phase expérimentale du projet verra le jour en mars prochain avec l'enrôlement des anges du ministère des Finances. La phase finale du projet sera lancée en juillet, prenant en compte le budget général de l'Etat pour 2021.



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)