Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : une association prête à relever les défis socio-économiques du département de Mourtcha


Alwihda Info | Par - 15 Mai 2018 modifié le 15 Mai 2018 - 14:03



L’Association pour le Développement de Mourtcha (ADM) a officiellement lancé ses activités au Centre Culturel Al-Mouna lors d’une conférence de presse animée par son bureau exécutif. Elle se dit être une entité associative à but non lucratif, apolitique, et qui vise à participer collectivement et activement au développement socio-économique et culturel de sa circonscription administrative.

L’Association pour le Développement de Mourtcha (ADM) entend relever des majeurs défis de la localité, entre autres, le taux très élevé de la mortalité maternelle, infantile et néonatale, le faible taux de scolarisation des enfants nomades, le faible taux d’accès aux services sanitaires, éducatifs et les problèmes écologiques.

Le coordinateur national de l’Association pour le Développement de Mourtcha (ADM), Hassan Allafouza lance un appel pressant à l’endroit de tous les ressortissants du département d’où qu’ils soient et des personnes de bonne volonté qui croient aux valeurs universelles de la paix, de la tolérance, de la solidarité et de l’humanisme, afin d’appuyer cette initiative dans ce monde en perpétuel mouvement, et où les intérêts sont interconnectés.

Par ailleurs, il lance également un vibrant plaidoyer à travers un cri de cœur à l’endroit des institutions gouvernementales, des organisations non gouvernementales et à la direction des entreprises socialement responsables et respectueuses de l’environnement afin d’accompagner cette nouvelle initiative de la jeunesse, comme elles l’ont fait depuis toujours. « La situation de Mourtcha est alarmante. Pour preuve, plusieurs femmes sont mortes en donnant la vie parce qu’elles ont connu des complications lors de l’accouchement, pendant que leurs parents tentent désespérément de les amener à l’hôpital le plus proche qui se trouve à environ 200km. Il y a aussi plus de 60% d’enfants dont la majorité est composée des filles qui ne partent pas à l’école le matin. Ces enfants voient en conséquence leur avenir compromis sans pouvoir rien faire. Des hommes, des femmes et des enfants sont entrain de mourir chaque semaine ou presque par une piqure de scorpion. Certaines familles parcourent plus de 20 km juste pour puiser de l’eau et pire encore, cette eau n’est pas potable », s’alarme le coordinateur national de l’Association pour le Développement de Mourtcha (ADM), Hassan Allafouza.

L’association pour le Développement de Mourtcha (ADM) ayant obtenu son autorisation de fonctionner par un arrêté du ministère de l’administration du territoire, de la sécurité publique et de la gouvernance locale du 20 mars dernier, est composée de 12 membres dont deux filles.
Djimet Wiche Wahili
Journaliste, directeur de publication. Tél : +(235) 66304389 E-mail : djimetwiche@gmail.com En savoir plus sur cet auteur