Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : une nouvelle plateforme électronique test pour la douane


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 24 Juillet 2019 modifié le 24 Juillet 2019 - 07:54



Le directeur général des douanes et droits indirects, Ousman Adam Dicki. © DR/mfb
Le directeur général des douanes et droits indirects, Ousman Adam Dicki. © DR/mfb
Le directeur général des douanes et droits indirects, Ousman Adam Dicki, a lancé mardi la phase test d'une plateforme électronique douanière, visant à renforcer le travail et l'efficacité de ses services.

Elle permettra de raccourcir les délais de traitement des dossiers de déclaration des douanes et de disposer d'un suivi en temps réel des activités douanières.

Le directeur de l'informatique, Adoum Ardja, a expliqué que la plateforme comprend la e-déclaration, le e-paiement et la business intelligence.

"Le module en ligne permet de créer des manifestes et d'importer manuellement les manifestes déjà créés. Nous recevons à travers cette plateforme tous les manifestes en 48 heures, avant même l'arrivée des marchandises au port", a-t-il indiqué.

Le représentant du patronat, Ali Abba Seitchi a salué la démarche "très innovante pour le Tchad". D'après lui, "le Tchad va très rapidement sécuriser ses recettes. Cette assurance doit rapidement apporter une concrétisation, ce qui davantage nous permettra de renforcer nos capacités de production et se positionner à mieux sur les différents marchés".

"Le Tchad étant un pays pétrolier, doit pas vibrer sur le même diapason que les autres administrations des douanes. C'est une initiative que nous saluons très profondément parce que ça nous permettrait de travailler en ligne, d'avoir une traçabilité de nos déclarations et surtout la sécurisation des paiements", a relevé le président du Syndicat des Commissionnaires en Douanes Agrées et Transitaires du Tchad, Mahamat Djibrine.

Le président du Syndicat des transporteurs, Abakar Daoud Adoum, s'est aussi félicité de cette initiative, rappelant que le Tchad et un pays enclavé et mise beaucoup sur le transport.

"Nous avons commencé à penser à la réforme de la douane tchadienne en vue de lui accorder sa lettre de noblesse. Nous sommes réunis pour lancer la toute première opération de sécurisation des recettes, il s'agit de la télé-déclaration. Elle permettra de corriger les anomalies constatées au niveau de Sydonia (logiciel pour les opérations de dédouanement, ndlr)", a précisé Ousmane Adam Dicki, directeur général des douanes et droits indirects.

Les attentes de ce nouveau système sont entre autres de réduire les délais de dédouanement et les coûts de préparation des documents recueillis, ainsi que de permettre une lutte efficace contre la fraude et la corruption.