Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Togo : les précisions du ministre de la communication sur la gratuité de l’établissement des actes de naissance


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 17 Septembre 2021


Togo : les précisions du ministre de la communication sur la gratuité de l’établissement des actes de naissance
Réuni en Conseil des ministres, le 15 septembre 2021, le gouvernement a écouté une communication relative à l’application de la gratuité de l’établissement des actes de naissance au Togo. La communication présentée par le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et du Développement des territoires, vise à proposer la prise en charge par l’Etat, des frais d’établissement des actes de naissance, au bénéfice des populations dans tous les centres d’état civil.

Le ministre de la Communication et des médias, porte-parole du gouvernement, Akodah Ayewouadan, a apporté plus de précisions sur cette communication lors de son point de presse qui a suivi le Conseil des ministres. « Ce que l’on a observé, c’est que sur les 117 communes dans notre pays, il y en a seulement 15 qui pratiquent la gratuité. Les autres font payer entre 500 et 2000 FCFA. Or, la gratuité de l’acte de naissance est une promesse de campagne présidentielle et pour réaliser cette promesse faite par le chef de l’Etat, cet avant-projet de décret vise, d’abord à proposer une harmonisation de la gratuité et ensuite, à porter sur le budget de l’Etat, les coûts de fabrication de l’acte de naissance », a-t-il indiqué.

Pour le ministre Ayewouadan, une fois le décret adopté, les citoyens se feront établir l’acte de naissance gratuitement sur l’ensemble du territoire national. « Il appartiendra à l’Etat de proposer maintenant une compensation aux différentes communes, afin que les faux frais ne soient plus répercutés sur les citoyens », a-t-il ajouté. Il faut noter que le Conseil des ministres a instruit le ministre de l’Administration territoriale, de poursuivre les évaluations afin de proposer les modalités pratiques de la mise en œuvre de la gratuité des actes de naissances. L’établissement de l’acte de naissance ne coûte que 1500 FCFA au Togo.

Cependant, beaucoup d’enfants, notamment ceux des milieux ruraux ont du mal à se procurer ce précieux document parfois par manque de moyen de leurs parents. L’acte de naissance constate la naissance du nouveau-né. Il est délivré par un agent d’état civil dans un délai de 45 jours suivant l’accouchement. Cette pièce permet entre autres, d’identifier une personne, de déterminer le taux de natalité, de se faire établir le certificat de nationalité, la carte nationale d’identité, le passeport, de faire des études et de bénéficier des allocations.