Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

Wen Jiabao rencontre les autorités suisses sur le chemin de Davos


Alwihda Info | Par Sadam Ahmat - 27 Janvier 2009 modifié le 27 Janvier 2009 - 20:02

BERNE - Le Premier ministre chinois Wen Jiabao a été reçu en début de soirée par le président de la Confédération Hans-Rudolf Merz à Berne, avant de quitter la capitale fédérale helvétique pour se rendre au Forum économique mondial de Davos.


BERNE - Le Premier ministre chinois Wen Jiabao a été reçu en début de soirée par le président de la Confédération Hans-Rudolf Merz à Berne, avant de quitter la capitale fédérale helvétique pour se rendre au Forum économique mondial de Davos.

A l'occasion de cette réunion de travail, un nouvel accord sur la protection des investissements a été signé, a indiqué le gouvernement suisse dans un communiqué.

"Les deux parties ont également convenu de réaliser une étude commune sur la faisabilité d'un futur accord de libre-échange", ont ajouté les autorités helvétiques.

"La Chine est prête à collaborer avec l'Europe et la Suisse afin de restaurer la confiance sur les marchés internationaux", a déclaré M. Wen devant la presse à l'issue de la rencontre.

"Nous voulons renforcer nos liens bilatéraux afin de surmonter cette crise main dans la main", a-t-il ajouté, estimant que "la crise financière doit être saisie comme une opportunité afin de renforcer la confiance de la communauté internationale".

Outre les relations bilatérales, les deux délégations ont abordé la crise financière mondiale, le dialogue politique et celui concernant les droits de l'Homme ainsi que la coopération bilatérale dans les domaines de la science et de la technologie.

La police bernoise a interpellé 21 personnes qui n'avaient pas respecté les restrictions de circulation mises en place mardi après-midi à l'occasion de la visite du dirigeant chinois. Toutes ces personnes ont été relâchées en fin d'aprés-midi.

Des témoins ont rapporté à l'agence de presse suisse ATS avoir assisté à l'interpellation de sept ou huit manifestants qui s'étaient placés à proximité du Palais du gouvernement avec des drapeaux tibétains.

Les militants pro-tibétains n'avaient pas obtenu l'autorisation de manifester.

En 1999, la visite du président chinois de l'époque Jiang Zeming avait été troublée par des manifestants pro-tibétains, ce qui avait provoqué un incident diplomatique.

AFP

sadam