Advienne que pourra...

Réaction de l'ABACO sur l’impasse politique en République Démocratique du Congo
N’ayant pas du tout cautionné l’accord du 31 décembre 2016 signé entre le Rassemblement, le G7 et la majorité présidentielle, la Direction Europe de l’Alliance de Base pour l’Action Commune (ABACO) a toutefois privilégié l’intérêt national en vue de la sécurité intérieure, de la paix dans la région des Grands Lacs et en Afrique centrale, ainsi que de la stabilité politique en République démocratique du Congo.

Tout en regrettant le silence du Chef de l’État sur sa non-représentation à la prochaine élection présidentielle, la Direction Europe de l’ABACO prend néanmoins acte, comme énoncées dans l’allocution présidentielle devant les deux chambres du Parlement réunies en congrès, des nominations dans les 48 heures d’un nouveau Premier ministre et du président du Conseil national de suivi de l’accord dans le meilleur délai.

La Direction Europe de l’ABACO rappelle que l’Alliance de Base pour l’Action Commune assumera patriotiquement ses responsabilités, s’agissant de tout processus susceptible d’aboutir démocratiquement aux élections libres et transparentes. Ainsi espère-t-elle compter sur la maturité politique des compatriotes qui auront la charge de cette très lourde tâche sur laquelle reposent l’avenir et le devenir de la République Démocratique du Congo.

Fait à Paris, le 5 avril 2017

Pour la Direction Europe de l’ABACO,
Gaspard-Hubert LONSI KOKO,
Premier Vice-Président de l’Alliance de Base pour l’Action Commune

Hommage de l'ABACO à Étienne Tshisekedi

Mes chers Compatriotes,

 

Face à l’émotion par rapport à la disparition d’Étienne Tshisekedi wa Mulumba survenue le 1er février 2017 à Bruxelles, l’Alliance de Base pour l’Action Commune (ABACO) salue la mémoire d’un homme d’État, tout en rendant hommage à l’expérience de l’opposant historique dans son combat pour l’avènement de la démocratie et de la justice sociale en République Démocratique du Congo.
 

Ancien Premier ministre et président de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), Étienne Tshisekedi wa Mulumba a marqué l’Histoire aussi bien de la République du Zaïre que de la République Démocratique du Congo.
 

Étienne Tshisekedi, c’était notre mémoire rappelant la persistance dans le combat politique et la volonté au service de certains idéaux tels que la solidarité, l’humanisme, la paix… Nous ne pouvons que nous incliner devant le courage remarquable d’un homme qui s’est battu longtemps contre la maladie.
 

En ce moment de deuil pour notre pays, l’ABACO adresse aux familles biologique et politique du Sphinx de Limete le témoignage du respect et de la sympathie au moment où il entre dans l’Histoire.

 

Fait à Paris, le 10 septembre 2017

 

Pour la Direction Europe de l’Alliance de Base pour l’Action Commune (ABACO),

Gaspard-Hubert Lonsi Koko

Premier Vice-Président de l’ABACO


L'ABACO rejette les conclusions du Dialogue national au profit des pourparlers véritablement républicains et inclusifs en RDC

Les assises du Dialogue national initié par le président de la République Démocratique du Congo ont abouti à la signature d'un accord prévoyant l'élection présidentielle au mieux en avril 2018, confiant la primature à la frange très minoritaire de l'opposition et mettant en place un comité de suivi national issu dudit dialogue. Au titre de cet accord, contrairement aux dispositifs constitutionnels, le président de la République en fin de mandat restera au pouvoir jusqu'à l'élection de son successeur.

 

Au-delà du fait que la plus grande majorité de l'opposition politique et de la société civile ne se sent pas concernée par les résolutions d'un forum auquel leurs membres n'ont pas participé, la Direction Europe de l'Alliance de Base pour l'Action Commune (ABACO) constate qu'elles violent les articles 70, 71, 73, 74 et 75 de la Constitution du 18 février 2006 relatifs aux mandats du président de la République, à l'organisation de l'élection présidentielle, à la vacance et à l'intérim de la présidence de la République.

 

L'ABACO constate également l'absence de garantie, s'agit de la non-candidature du président de la République sortant au prochain scrutin et de la non-préservation de la limitation du nombre de mandats. En effet, même si le texte voté fait appel au respect des articles de la Constitution, rien ne garantit que les kabilistes et leurs complices de l'opposition ne profiteront pas du vide sciemment voulu par les participants à ce Dialogue national dans l'optique de maintenir ad vitam eternam Joseph Kabila au pouvoir.

 

Au vu des arguments évoqués ci-dessus, la Direction Europe de l'ABACO rejette avec force et vigueur l'accord signé par la majorité présidentielle et une infime minorité de l'opposition, ainsi qu'une société civile peu représentative de la réalité militante, et demandera au Gouvernement qui sera en place de saisir la Cour constitutionnelle dès le 20 décembre 2016, conformément à l'article 76 de la Constitution, en vue de la déclaration de la vacance de la présidence de la République.

 

D'ores et déjà, l'ABACO en appelle aux populations congolaises afin d'éviter le coup d’État constitutionnel fomenté par le président de la République sortant et ses affidés. Ainsi le peuple congolais doit-il recourir aux voix légales, notamment à l'article 64 de la Constitution, pour rétablir l'ordre constitutionnel et exiger un Dialogue républicain et inclusif dans l’optique d'une transition politique pacifiée.

 

Fait à Paris, le 19 octobre 2016

 

Pour la Direction Europe de l'ABACO,

Gaspard-Hubert Lonsi Koko

Premier Vice-Président de l'Alliance de Base pour l'Action Commune


1 ... « 2 3 4 5 6 7 8 » ... 24
gaspard_hubert_lonsi_koko
Interview KOKO 1
CouvMitterrand200-300
INTERVIEW KOKO Cinq questions
G-H Lonsi Koko Assemblée nationale 2
Interview KOKO 1
VisionRdc-GrandsLacs1couv
Interview KOKO 2