Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

​La France dote la marine togolaise de deux embarcations rapides pour la lutte contre la piraterie maritime


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 12 Novembre 2020


Une vedette rapide de la marine togolaise. Illustration © tg.usembassy.gov
Une vedette rapide de la marine togolaise. Illustration © tg.usembassy.gov
Lomé - La marine togolaise a reçu deux embarcations rapides qui vont renforcer le matériel de travail de ce corps de l’armée. Les embarcations ont été offertes au Togo par la coopération française et réceptionnées le mardi 10 novembre 2020 à la base marine de Lomé, par la ministre des Armées, Essozimna GNAKADE en présence du chef d’état-major général des Forces armées togolaises, le Général de division, Felix Abalo KADANGA.

Ce don s’inscrit dans la droite ligne de la coopération entre les marines des deux pays et participe à la mise en place de la toute première unité d’intervention rapide de la marine togolaise. Le matériel va surtout aider le Togo à développer ses capacités d’intervention rapide en cas d’attaque de pirates sur ses côtes.

Avec cet appui, a laissé entendre la ministre des Armées, une nouvelle unité d’intervention rapide va être opérationnelle dès la fin de l’année 2020. Cette action, a relevé l’Ambassadrice de France au Togo, Jocelyne CABALLERO, est le fruit d’une coopération entre les marines togolaises et françaises et va s’inscrire dans la durée.

« Le Togo se distingue par son implication exemplaire dans la lutte contre la piraterie maritime qui sévit dans le Golfe de Guinée et qui est un frein au commerce. L’amélioration de la sécurité maritime contribue à la compétitivité du port de Lomé, premier port à conteneurs de l’Afrique de l’Ouest. Elle renforce le potentiel d’intégration économique régionale ainsi que la place du Togo comme hub logistique, ce qui participe à l’attractivité du pays ainsi qu’à la création d’emplois, notamment dans l’industrie, conformément aux objectifs du Plan national de développement », a-t-elle soutenu.

Les deux embarcations pour commandos ont chacun une longueur de 12 mètres et peuvent embarquer jusqu’à six marins. Elles sont destinées à des interventions en haute mer, de jour comme de nuit, y compris dans la zone économique exclusive du Togo.