Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

Affaire Grégory, l'une des plus grandes énigmes criminelles françaises


Alwihda Info | Par Abdel Ahmat - 3 Décembre 2008

Vingt-quatre ans après le meurtre du petit Grégory Villemin, la cour d'appel de Dijon a ordonné mercredi la réouverture de l'enquête . Retrouvez les grandes dates de l'une des plus grandes énigmes criminelles en France.


Affaire Grégory, l'une des plus grandes énigmes criminelles françaises
Vingt-quatre ans après le meurtre du petit Grégory Villemin, la cour d'appel de Dijon a ordonné mercredi la réouverture de l'enquête . Retrouvez les grandes dates de l'une des plus grandes énigmes criminelles en France.

1984

- 16 octobre : Le corps de Grégory Villemin, 4 ans, est découvert dans la Vologne, à 6 km du domicile familial de Lépanges-sur-Vologne dans les Vosges, pieds et mains liés. Son oncle a reçu quelques heures plus tôt l'appel téléphonique d'un "corbeau" revendiquant l'assassinat.
- 17 octobre : Lettre anonyme aux parents, Jean-Marie et Christine Villemin : "Ton fils est mort. Je me suis vengé."
- 5 novembre : Bernard Laroche, cousin de Jean-Marie, est inculpé d'assassinat par le juge Jean-Michel Lambert et écroué, après le témoignage accablant de sa belle-soeur, l'adolescente Muriel Bolle, et des expertises graphologiques. Deux jours après, elle se rétracte, innocentant Laroche.

1985

- 4 février : Laroche est remis en liberté.
- 29 mars : Jean-Marie Villemin, qui le tient pour le meurtrier, tue Laroche d'un coup de fusil.
- 5 juillet : Christine, désignée comme possible corbeau par des graphologues, est inculpée et écrouée, puis libérée le 16 juillet.

1986

- 22 juillet : Jean-Marie est renvoyé aux assises pour le meurtre de Laroche.
- 9 décembre : Christine est renvoyée aux assises pour le meurtre de Grégory.

1987

- 17 mars : Cassation de l'arrêt de renvoi de Christine Villemin. La cour d'appel de Dijon reprend l'enquête.
- 24 décembre : Jean-Marie est libéré.

1993

- 3 février : Non-lieu pour Christine Villemin.
- 16 décembre : Jean-Marie est condamné à 5 ans d'emprisonnement, dont un avec sursis. Il sera libéré après 34 mois de détention.

2000

- 14 juin : Réouverture de l'enquête pour recherche d'ADN sur une lettre du corbeau de 1983.
- 17 octobre : Les experts déclarent l'ADN inexploitable.

2001

- 11 avril : Clôture de l'instruction.

2004

- 30 juin : L'État est condamné à verser 35.000 euros à chacun des parents de Grégory pour dysfonctionnement de la justice.

2005

- avril : Jean-Marie demande sa réhabilitation.

2006

- septembre : Le colonel de gendarmerie Sesmat, qui a dirigé l'enquête, laisse entendre, dans son livre Les deux affaires Grégory , que de lourds soupçons pèsent sur Laroche.
25 octobre : Demande de réouverture de l'enquête par Muriel Bolle, rejetée le 9 janvier 2007.

2007

- 3 juillet : La cour d'appel de Paris rejette la demande de réhabilitation de Jean-Marie.

2008

- 9 juillet : Saisi par les époux Villemin, le procureur général de Dijon demande la réouverture de l'instruction, pour une nouvelle recherche d'ADN.
- 3 décembre : La cour d'appel de Dijon ordonne la réouverture de l'enquête.

Source:
http://www.lepoint.fr/



1.Posté par Claude le 20/01/2009 13:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La réouverture de cette enquête permettra très certainement de remonter 24 ans en arrière.
Et ainsi de retrouver un assassin, resté à ce jour, impuni...!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Pour poster un commentaire, vous devez utiliser un Email valide. Les commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi seront effacés.
En raison d'un nombre important de commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi, les commentaires sont désormais soumis aux modérateurs afin d'être vérifiés.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Octobre 2021 - 00:18 Comment acheter des cryptomonnaies ?