Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Afrique - Covid-19 : un vol de solidarité de l'ONU avec un million de masques


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 15 Avril 2020


© DR/CDC Africa
© DR/CDC Africa
ROME/GENÈVE - Le premier "vol de solidarité" des Nations Unies a quitté Addis-Abeba, en Éthiopie, mardi, a annoncé le Programme alimentaire mondial (PAM) et le Centre africain des contrôle et de prévention des maladies. L'avion transporte du fret médical vital vers tous les pays d'Afrique, où il est crucial pour contenir la propagation du COVID-19.

La cargaison de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) est transportée par le PAM des Nations Unies et comprend des masques et lunettes de protection, des gants, des blouses, des tabliers médicaux, des thermomètres et des ventilateurs.

La cargaison contient également une grande quantité de matériel médical donné par le Premier ministre Abiy Ahmed et l'initiative de la Fondation Jack Ma pour faire reculer la progression de COVID-19 en Afrique. L'Union africaine, par l'intermédiaire des Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (Africa CDC), fournit un soutien technique et coordonne la distribution du matériel.

"Les vols commerciaux sont suspendus et le fret médical est bloqué. Nous pouvons arrêter ce virus dans sa course, mais nous devons travailler ensemble. Le PAM s'est engagé à acheminer du matériel médical vital en première ligne et à protéger le personnel médical qui sauve des vies", a déclaré David Beasley, directeur exécutif du PAM. "Pour ce faire, nos ponts aériens doivent être entièrement maintenus, et nous sommes prêts à transporter du personnel médical et humanitaire ainsi que du fret médical", a-t-il ajouté.

"Le vol de solidarité fait partie d'un vaste effort visant à envoyer du matériel médical vital dans 95 pays", a déclaré le Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'Organisation Mondiale de la Santé. "Je tiens à remercier l'Union africaine, les gouvernements des Émirats arabes unis et de l'Éthiopie, la Fondation Jack Ma et tous nos partenaires pour leur solidarité avec les pays africains en ce moment critique de l'histoire".

La cargaison cruciale de l'OMS comprend un million de masques, ainsi que des équipements de protection individuelle, qui suffiront à protéger le personnel de santé tout en traitant plus de 30 000 patients à travers le continent, et des fournitures de laboratoire pour soutenir la surveillance et le dépistage.

"L'Union africaine apprécie les efforts de nos partenaires - l'Organisation Mondiale de la Santé, le Programme Alimentaire Mondial, la Fondation Jack Ma et le Premier ministre Abiy Ahmed - qui soutiennent la stratégie continentale africaine pour la réponse au COVID-19. Les fournitures médicales sont particulièrement nécessaires en cette période critique où les produits médicaux sont en pénurie dans le monde entier", a déclaré Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l'Union africaine. "L'Union africaine continuera à assurer la coordination nécessaire ainsi que les ressources pour que nos États membres soient en mesure de répondre aux besoins en matière de services de santé pendant cette pandémie", a-t-il ajouté. 

"Nous avons vu à maintes reprises notre personnel de santé être victime de maladies infectieuses alors qu'ils travaillent dans les hôpitaux et qu'ils y décèdent parfois", a déclaré le Dr Matshidiso Moeti, directeur régional de l'OMS pour l'Afrique. "C'est inacceptable. Cet équipement de protection individuel contribuera à leur sécurité. L'OMS s'est engagée à protéger les personnes qui sont en première ligne des soins de santé".

La plateforme logistique de l'OMS à Dubaï, qui compte une équipe de sept personnes, a travaillé 24 heures sur 24 pour expédier plus de 130 envois d'EPI et de fournitures de laboratoire à 95 pays dans les six régions de l'OMS.

" Grâce au soutien généreux du gouvernement des Émirats arabes unis, la plateforme logistique régionale de l'OMS à Dubaï a joué un rôle clé en veillant à ce que ces fournitures soient préparées et expédiées là où elles sont le plus nécessaires. Il s'agit, de loin, de la plus importante expédition de matériel depuis le début de la pandémie, et elle permettra aux personnes vivant dans des pays où les systèmes de santé sont parmi les plus faibles de pouvoir se faire dépister et soigner, tout en garantissant que les agents de santé en première ligne sont correctement protégés ", a déclaré le Dr Ahmed Al-Mandhari, directeur régional de l'OMS pour la Méditerranée orientale.

Le PAM et l'OMS remercient le gouvernement éthiopien, qui a aidé le PAM à mettre en place la plateforme aérienne humanitaire d'Addis-Abeba cette semaine, afin de faciliter le transport d'équipements de protection, de fournitures médicales et de personnel humanitaire à travers l'Afrique pour l'intervention contre le COVID-19, ainsi que pour assurer les évacuations médicales des intervenants humanitaires.

Une équipe de 25 employés du PAM chargés de l'aviation et de la logistique est basée à l'aéroport international de Bole à Addis-Abeba et gère l'opération 24 heures sur 24. Ils s’occupent de l'espace d'entreposage pour le fret sec, les cargaisons à température contrôlée et les cargaisons réfrigérées, ainsi que leur transport par voie aérienne. Le PAM assure également le suivi des cargaisons, la gestion des entrepôts et le service à la clientèle pour les pays d'Afrique, en collaboration avec Africa CDC.

"Les fournitures médicales arrivent à point nommé, car le continent a encore une chance de lutter contre la pandémie de COVID-19. Des actions collectives et rapides, comme le « vol de solidarité », sont donc essentielles", a déclaré John Nkengasong, directeur d’Africa CDC.

Dans le cadre de l'appel mondial lancé par le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) le 25 mars dernier pour collecter 2 milliards de dollars en faveur de la réponse au COVID-19, le PAM demande 350 millions de dollars pour établir des centres humanitaires vitaux dans le monde entier afin de faciliter le stockage et l'expédition de fret médical essentiel, d'établir des liaisons aériennes pour le fret et le personnel, de louer des navires pour les services de transport maritime et de fournir des services de transport aérien de passagers et d'évacuation sanitaire pour le personnel humanitaire et de santé. Ce qui inclut les vols de solidarité via Addis-Abeba. Actuellement, le PAM n'a reçu que 24 % (84 millions de dollars) des 350 millions de dollars dont il a besoin pour fournir ces services communs essentiels à la communauté humanitaire mondiale.