Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Afrique : Les Premières Dames s’engagent pour l’autonomisation des femmes infertiles


Alwihda Info | Par APO - 17 Décembre 2018 modifié le 17 Décembre 2018 - 18:37

Les Premières Dames sont devenues les Ambassadrices de la campagne « Merck More Than A Mother » visant à éliminer la stigmatisation liée à l'infertilité dans leur pays.


Afrique : Les Premières Dames s’engagent pour l’autonomisation des femmes infertiles
DAKAR, Sénégal -- La Fondation Merck (Merck-Foundation.com), la branche philanthropique de Merck Allemagne, a mené la 5ème édition de « Merck Africa Asia Luminary », présidée par Le Président de la République du Sénégal, S.E. MACKY SALL et en partenariat avec le Ministère de la Santé du Sénégal à Dakar.

Pendant le Luminaire, le Dr. Rasha Kelej, CEO Merck Foundation, a déclaré : « Je suis très fière du fait que de nombreuses Premières Dames se sont associées à la Fondation Merck et ont accepté d'être les Ambassadrices de notre campagne unique et historique intitulée « Merck more than a Mother » pour l’autonomisation des femmes infertiles et éliminer la stigmatisation liée à l’infertilité dans leurs pays ».

Les Premières Dames ont pris l'engagement lors de la cérémonie d'ouverture du « Merck Africa Asia Luminary » 2018.

L’engagement a été prise par :

S.E. MARIEME FAYE SALL, La Première Dame du Sénégal, ensemble avec
S.E. NEO JANE MASISI, La Première Dame du Botswana ;
S.E. DENISE NKURUNZIZA, La Première Dame de la République du Burundi ;
S.E. BRIGITTE TOUADERA, La Première Dame de la République Centrafricaine ;
S.E. HINDA DEBY ITNO, La Première Dame du Tchad ;
S.E. REBECCA NAA OKAIKOR AKUFO-ADDO, La Première Dame du Ghana ;
S.E. AISSATA ISSOUFOU MAHAMADOU, La Première Dame du Niger ;
S.E. FATIMA MAADA BIO, La Première Dame du Sierra Leone et
S.E. ESTHER LUNGU, La Première Dame de Zambie.

Les Premières Dames ont également discuté de la stratégie visant à renforcer les capacités de soins de santé dans les domaines du cancer, de l'infertilité, du diabète et de l'hypertension dans leurs pays respectifs, en partenariat avec la Fondation Merck.

La Première Dame du Botswana, NEO JANE MASISI, a souligné : « cette campagne est très importante pour mon pays et pour l’Afrique en général. Je soutiens pleinement cette initiative en tant que la Première Dame du Botswana. Je crois fermement en l'importance de l’autonomisation des femmes infertiles, qui sont maltraitées et discriminées dans de nombreuses cultures pour leur incapacité à avoir d'enfants et fonder une famille ».