Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Afrique centrale : Felix Tshisekedi succède à Sassou-N’Guesso à la tête de la CEEAC


Alwihda Info | Par Olive Jonala - 19 Janvier 2022

Le président de la RDC, est désormais le nouveau président en exercice de la CEEAC. La passation de pouvoir entre les présidents sortant, Denis Sassou-N’Guesso et entrant, Felix Antoine Tshisekedi s’est faite au cours de la 20ème session ordinaire de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEEAC, ce 19 janvier 2022, au centre International de conférence de Kintélé, au nord de Brazzaville.


Passation de flambeau entre Sassou N'Guesso et Felix Tshisekedi
Passation de flambeau entre Sassou N'Guesso et Felix Tshisekedi
Les lampions de la 20 ème session ordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEEAC se sont éteints dans l’après-midi du 19 janvier à Kintélé. Ouvert en matinée, ce sommet a regroupé les chefs d’Etat du Congo, de la RDC, de la RCA, de la Guinée Equatoriale et de l’Angola ainsi que des représentants des chefs d’Etat du Cameroun, du Tchad, du Gabon, du Rwanda et du Burundi.

A l’issue des travaux, la conférence a exhorté les pays membres concernés de la zone A, à ordonner le déclenchement du processus de mise à jour de la stratégie de sécurisation du domaine maritime de la CEEAC, au plus tard, en juillet 2022, en vue de l’adapter à l’évolution des exigences de gouvernance maritime globale.

La conférence a instruit la commission de la CEEAC de proposer, dans les meilleurs délais, aux instances décisionnelles, des mesures appropriées visant à traduire la solidarité de la communauté à l’égard des Etats membres victimes du terrorisme des groupes armés étrangers et locaux ainsi que de l’exploitation de transhumance, à des fins criminelles.

A l’ouverture des travaux, le président en exercice de la CEEAC sortant, Denis Sassou N’Guesso a, d’ailleurs, salué les efforts menés par les gouvernements de la RDC et de l’Ouganda pour combattre les différentes rébellions qui sévissent sur leurs territoires, semant le deuil et la désolation parmi les populations innocentes. Faisant le bilan du premier mandat de la présidence tournante de la CEEAC, Denis Sassou-N'Guesso a souligné que les actions déjà entreprises en vue de la mise en œuvre des décisions adoptées, constituent de réels mobiles de satisfaction légitime.

Laissant le privilège au rapport d’activités du président de la Commission de la CEEAC sur l’ensemble des actions réalisées en 2021, Denis Sassou N’Guesso a toutefois relevé que la disparition tragique, le 20 avril, du président tchadien, Idriss Deby Itno reste l’un des évènements marquants de son mandat à la tête de la CEEAC. Il a ainsi réitéré son appel à la nécessaire mise en application de la contribution communautaire à l’intégration.

A noter que le président Denis Sassou-N’Guesso avait pris ses fonctions en qualité de président en exercice de la CEEAC, le 27 novembre 2020. Conformément au Traité révisé de la Communauté, ce mandat d’une durée d’un an est rotatoire par ordre alphabétique.