Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

Afrique de l’Est: Le Fonds fiduciaire africain de solidarité fait un don d’un million de dollars afin de renforcer la lutte contre le criquet pèlerin


- 7 Février 2020


Food and Agriculture Organization (FAO)
Télécharger le logo

Le Fonds fiduciaire africain de solidarité (ASTF) a fait un don d'un million  à l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture afin de lutter contre la résurgence du criquet pèlerin dans la Corne de l'Afrique.

La décision a été prise au cours d'une réunion du Comité directeur de l'ASTF au siège de la FAO à Rome ce mercredi.

« Nous avons un peu de temps avant la prochaine saison de plantation. Nous devons agir maintenant. Un financement souple comme celui de l'ASTF, nous aide à agir vite, » a déclaré Mme Maria Helena Semedo, Directrice générale adjointe en charge du climat et des ressources naturelles à la FAO, alors qu'elle participait à une réunion ministérielle sur le criquet pèlerin organisée en marge du sommet de l'Union Africaine qui se tient à Addis-Abeba.

 « La contribution du Fonds fiduciaire africain de solidarité (ASTF) aidera les pays africains et les organismes partenaires à faire face à cette résurgence en faisant appel à la plateforme de l'ASTF », a indiqué Mme Maria De Fatima Jardim, Présidente du Comité directeur de l'ASTF et Représentante permanente de l'Angola auprès de la FAO.

Le criquet pèlerin est le migrateur nuisible le plus dangereux au monde et, selon les dernières nouvelles de la FAO, la récente recrudescence constitue une menace sans précédent sur la sécurité alimentaire et sur les moyens d'existence en Éthiopie, au Kenya et en Somalie.

L'observatoire acridien de la FAO met en garde le Soudan du Sud et l'Ouganda qu'il considère être menacés, et exprime aussi son inquiétude face aux nouveaux essaims qui sont en train de se former en Érythrée, en Arabie saoudite, au Soudan et au Yémen dès lors que les infestations acridiennes continuent à grandir des deux côtés de la mer Rouge.

La FAO a évalué à 76 millions de dollars l'aide nécessaire afin d'intensifier les efforts dans le contrôle de la propagation rapide du ravageur et M. QU Dongyu, le Directeur général de la FAO, a appelé à soutenir de toute urgence les efforts de lutte. À ce jour, plus de 18 millions de dollars ont permis de renforcer la lutte.

Ces ravageurs ont un vaste potentiel destructeur. Un essaim de criquets pèlerins d'un kilomètre carré peut manger la même quantité de nourriture en un jour que 35 000 personnes.

La FAO collabore étroitement avec les gouvernements et les partenaires nationaux, en les épaulant dans la surveillance et le contrôle des opérations et en lançant des initiatives destinées à sauvegarder les moyens d'existence et à renforcer la résilience des populations affectées.

Toutefois, des opérations intensives de contrôle terrestres et aériens doivent être mises en place de toute urgence afin de détecter et de réduire les populations de criquets avant qu'ils ne se propagent encore plus.

Par les Africains, pour les Africains

Le Fonds fiduciaire africain de solidarité (ASTF) est un fonds novateur mené par l'Afrique dont le but est de soutenir des initiatives de développement et de renforcer les capacités des pays africains affectés par le criquet pèlerin.

Lancé en 2013, l'ASTF offre un financement souple et incitatif aux initiatives liés aux secteurs de l'alimentation et de l'agriculture et s'inscrivant dans le cadre du volet « L'Afrique pour l'Afrique », menées à l'échelle régionale et nationale.

La dernière donation de l'ASTF a été décidée dans ce sens par le Comité directeur en réponse à l'épidémie du virus Ebola en Afrique de l'Ouest il y a plusieurs années.

Le Fonds avait alors consacré une aide de 1,5 million de dollars à l'appui de projets d'intervention rapide dans trois pays frappés par Ebola (la Guinée, le Libéria et la Sierra Leone). L'ASTF a aussi contribué au financement de projets visant à lutter contre la mineuse de la tomate (Tuta absuluta) et la chenille légionnaire d'automne en Afrique du Sud.

L'ASTF, qui est une initiative de la FAO, a bénéficié à des centaines de milliers d'agriculteurs familiaux, de femmes et de jeunes dans 41 pays d'Afrique, en soutenant une grande variété de projets visant à augmenter les possibilités d'emplois en milieu rural, à accroître la production agricole, à générer de nouvelles sources de revenus et à renforcer la résilience.

Distribué par APO Group pour Food and Agriculture Organization (FAO).


Source : https://www.africa-newsroom.com/press/afrique-de-l...