Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Afrique : nécessaire soutien pour une reprise verte et résiliente des économies


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 16 Juillet 2021

Treize chefs d’État et de gouvernement africains ont conclu le 15 juillet dernier, un sommet d’un jour à Abidjan, en vue d’accélérer la reprise économique et de surmonter les chocs de la pandémie du Covid-19.


©️ Narcisse Yao/Alwihda Info
©️ Narcisse Yao/Alwihda Info
Il s’agira essentiellement d’augmenter les investissements dans le capital humain et de redoubler d’efforts pour créer des emplois. Pour les accompagner dans cette entreprise, les chefs d’Etat et de gouvernement ont plaidé pour une 20ème reconstitution substantielle des ressources de l’Association Internationale de Développement (IDA20).
Dans une déclaration commune approuvée pendant la réunion, les chefs d’État et de gouvernement ont rappelé le rôle décisif de la reprise économique, de la création d’emplois et des investissements dans le capital humain, y compris l’élargissement de l’accès aux vaccins, pour aider les populations à surmonter les chocs de la pandémie, sortir de la pauvreté extrême et bâtir un avenir plus résilient et inclusif.

« Le processus de financement, qui commence à Abidjan cette semaine, se terminera à la fin de cette année avec une politique et des instruments de financement pour soutenir des projets spécifiques dans les 74 pays IDA au cours des trois prochaines années. L'objectif de cette 20ème reconstitution des ressources de l’IDA est de mobiliser une enveloppe d’au moins 100 milliards de dollars, ce qui représente le montant le plus important enregistré au cours de l’histoire de l’IDA. C'est l'occasion de démontrer que la solidarité est effectivement essentielle pour le bien de tous et que nous pouvons agir ensemble pour reprendre le chemin de la convergence économique des revenus sur lequel nous étions avant la pandémie, et construire un monde plus sûr et plus prospère, », a déclaré Alassane Ouattara, le président de la République de Côte d’Ivoire.

Sur le front de l’emploi, les dirigeants se sont engagés à soutenir le développement du secteur privé, en insistant sur le renforcement de la productivité à travers la généralisation de la numérisation, de la mécanisation et de l’industrie manufacturière en Afrique, mais également en améliorant l’accès aux financements et l’environnement des affaires. En ce qui concerne le capital humain, les dirigeants ont appelé de leurs vœux, des systèmes éducatifs favorisant l’acquisition et l’utilisation des compétences nécessaires pour les emplois de demain, ainsi que des systèmes de santé et de prestation de services et des filets sociaux adaptatifs résilients.

Enfin, sur le plan de la reprise économique, les chefs d’État ont souligné leur détermination à soutenir la transformation structurelle et spatiale des économies, à travers une diversification économique accrue et un meilleur développement régional au sein des pays et des régions sur fond de stabilité macroéconomique, en accordant une attention particulière à la soutenabilité de la dette publique, aux enjeux sécuritaires et de maintien de la paix, ainsi qu’au renforcement des capacités d’anticipation afin de protéger les économies et les populations des crises à venir.








TRIBUNE & DEBATS