Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

BAD : L’Institution renforce le Centre de formation et de recherche administratives pour le développement


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 9 Décembre 2020

Mis en œuvre entre mars 2017 et septembre 2020, le Projet d’appui à la transformation du Centre africain de formation et de recherche administratives pour le développement (PAT-CAFRAD), a permis de renforcer les capacités institutionnelles du Centre basé à Tanger, au Maroc, et d’en faire un outil de coopération régionale de référence.


©️ Afdb
©️ Afdb
Le projet a été financé à hauteur de 670 000 dollars américains par la Banque africaine de développement (BAD), via son Fonds d’assistance technique aux pays à revenus intermédiaires (FAT-PRI). Il a notamment contribué à la transformation du CAFRAD à travers l’amélioration de ses capacités d’assistance technique et la qualité de ses programmes de formation, souligne le rapport d’achèvement de la Banque publié le 8 novembre dernier.

En effet, lors de sa mise en œuvre, le PAT-CAFRAD a réalisé un diagnostic institutionnel du Centre, élaboré un plan triennal de transformation du Centre, construit un schéma organisationnel et développé une nouvelle stratégie de mobilisation des ressources. A travers ces livrables stratégiques, le projet a accompagné le CAFRAD-Nouveau, dans sa volonté à se transformer en une institution d’envergure pour la promotion et la mise en œuvre de la gouvernance publique responsable, un outil de coopération, un pôle de compétences, un institut de formation, un centre de ressources et un animateur de réseaux collaboratifs au service de ses membres.
Grâce au financement de la Banque, les capacités d’assistance technique du CAFRAD se sont améliorées. Les recettes du Centre se sont améliorées et le nombre de pays africains bénéficiant d’une assistance technique du Centre a augmenté.

Amélioration de l’administration publique
À terme, de nouveaux États africains devraient bénéficier du projet dans la mesure où la transformation du CAFRAD permettra d’augmenter le nombre d’assistances techniques au profit de ces pays et la capacité d’accueil des cadres africains, tout en améliorant la qualité des formations. « Le projet a contribué de manière significative au renforcement des capacités institutionnelles du CAFRAD, conclut le rapport de la Banque africaine de développement. Les activités du projet ont aidé le Centre à adopter une approche de renforcement de ses moyens institutionnels, humains et financiers afin de donner à ses activités la qualité pour assoir sa légitimité et le rayonnement de sa doctrine en matière de gouvernance publique. »

Créé en 1964 en tant que première institution dédiée à l’amélioration de l’administration publique sur le continent africain, le CAFRAD a été conçu pour accompagner la mise en place des administrations publiques africaines au lendemain des indépendances, puis pour les réformer et les moderniser. Le Centre est la première institution intergouvernementale panafricaine, comprenant 36 États membres africains, dans le domaine de l’administration publique et de la gouvernance.