Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Burkina Faso : une démission du président Kaboré "obtenue sous la menace" (CEDEAO)


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 25 Janvier 2022


La CEDEAO note que, malgré les appels de la communauté régionale et internationale au calme et au respect de la légalité constitutionnelle, la situation au Burkina Faso est caractérisée par un coup d’Etat militaire ce lundi 24 janvier 2022, suite à la démission du Président Roch Marc Christian Kaboré, obtenue sous la menace, l’intimidation et la pression des militaires après deux jours de mutinerie.

La CEDEAO condamne fermement ce coup de force des militaires qui marque un recul démocratique majeur pour le Burkina Faso. Un sommet extraordinaire de la CEDEAO se tiendra dans les prochains jours pour examiner cette situation.

Au lendemain du coup d’Etat au Burkina Faso, la communauté internationale continue de dénoncer la situation dans le pays. Après le Secrétaire général de l’ONU, c’est au tour de la Cheffe des droits de l’homme des Nations Unies de condamner le coup d'Etat, et de demander le retour à l’ordre constitutionnel.

Au pouvoir depuis 2015, le Président Kaboré avait été réélu en 2020 sur la promesse de faire de la lutte anti-djihadiste sa priorité.